in ,

Togo / Journée de l’arbre : d’un rituel à la nécessité de lutter contre la déforestation

Devenue un rituel depuis son instauration le 1er juin 1977, la journée nationale de l’arbre est une occasion où tous les Togolais sont appelés à planter des arbres afin d’accroître le couvert végétal du territoire national.

L’ONG IADV, pour une protection de l’environnement dans la Kozah

Malgré les efforts conjugués des acteurs étatiques et des populations dans la célébration de cette journée, le couvert végétal togolais subit une dégradation dont le taux annuel est de 0,42 % pour la période 1990-2015, soit environ 5 679 ha/an, selon une étude réalisée par REDD+.

Cette année 2020 qui marque la 44e édition de la journée nationale de l’arbre est célébrée dans un environnement particulier du fait de la pandémie du Covid-19 qui secoue le monde entier. 

Conscient de cette crise sanitaire qui prévaut dans le pays, le ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature, David Oladokoun a invité toutes les structures publiques et privées, les collectivités locales, les Organisations de la société civile et les particuliers ayant des projets de reboisement à respecter scrupuleusement les mesures barrières sur les sites.

Covid-19 : les Togolais bloqués en France attendus à Lomé ce samedi

Aussi a t-il rappelé aux acteurs du paysage vert la nécessité de continuer par lutter contre la déforestation.

« Au Togo, le taux de déforestation pour la période de 1990 à 2000 est de 0,73 % alors que pour celui de la période 2000 à 2015 est de 0,21 %. Malgré cette tendance à la baisse, fruit de plusieurs mesures prises par le gouvernement, le taux de déforestation reste élevé. Les causes sont nombreuses. Il s’agit, entre autres, de l’explosion démographique et de la pauvreté, des pratiques agricoles non-durables et des feux de végétation », a alerté le ministre.

À ce jour, pour la campagne nationale de reboisement 2020, le Togo dispose de 5.732.297 plants, toutes essences confondues.

Entre autres partenaires qui accompagnent l’État togolais dans la réalisation de ses objectifs, se trouvent l’Union européenne, la Coopération Allemande / GIZ, la Banque Mondiale, le PNUD et la FAO.

Mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé : la réaction de l’ex-Premier ministre togolais Joseph Koffigoh

Il faut noter que le premier inventaire forestier national, réalisé en 2016, révèle un taux de couverture forestière nationale de 24,24 %, et l’ambition du Togo, est d’atteindre 30 % d’ici à 2050.



La Chine promet une ‘contre-attaque’ après les annonces de Donald Trump

La Casa de Papel : Le Professeur a-t-il gâché la possible mort de Lisbonne dans la saison 5 ?