in ,

Togo : King Messah rend hommage à son idole, une icône de la musique africaine

Dans nos sociétés, il est assez rare de constater des hommages rendus à des personnalités pendant qu’elles sont en vie. Mais c’est à cet exercice que s’est livré l’artiste King Messah.

Dans un message publié sur sa page officielle, le roi de la musique traditionnelle togolaise a célébré son idole, l’artiste musicien béninois, Sagbodan Danialou, une icône de la musique africaine.

Voici l’intégralité du message

SAGBOHAN DANIALOU, MON IDOLE ! 
Apprenons à apprécier notre bonheur et notre richesse avant de les perdre ou avant qu’il ne soit trop tard. Je viens encore une fois, ce matin, rendre un hommage tant mérité et réitéré à un père, un devancier, un modèle, une icône de la musique africaine…SAGBOHAN DANIALOU. 

Faire une, deux, trois ou même quatre chansons à grand succès, ma foi, ceci n’est pourtant point encore une carrière. Multiplier les tubes, les albums à succès indéniable, des concerts professionnellement réussis et prisés ou encore tenir simplement le haut du pavé pendant plusieurs décennies est immanquablement, irréversiblement synonyme de SUCCÈS irréprochable. C’est sans commentaire que SAGBOHAN DANIALOU l’a brillamment fait. C’est vraiment un maître, un patron, un boss. 

Après plusieurs décennies, cette grande voix béninoise est encore et toujours au-devant de la scène. Quand vous écoutez SAGBOHAN, vous entendez, l’Afrique, le Benin et sa richesse culturelle. Ce grand monsieur a, depuis les premières heures de sa carrière jusqu’à ce jour, su et pu vendre, voire valoriser son pays le BENIN, et même l’Afrique en général à travers sa riche musique. SAGBOHAN DANIALOU, si tu me lis, je tiens à te dire juste “BRAVO et Félicitations pour l’énorme et noble travail que tu abats”. Je voudrais te dire que “tu es et demeures UN VRAI ARTISTE, une fierté continentale.” 

Je ne suis peut-être pas la voix autorisée pour faire des suggestions aux autorités béninoises mais je crois qu’il est important que ce grand monsieur soit institutionnalisé. Oui, il va falloir créer un grand centre en son nom et surtout de son VIVANT. Centre dans lequel il sera enseigné les basiques de la musique traditionnelle et surtout de la richesse culturelle du Bénin. Aussi, ai-je l’opportune prétention de suggérer un carrefour portant fièrement son nom dans la ville de Porto-Novo où il réside. Ce sera, pour moi et pour le Bénin RÉVÉLÉ, une reconnaissance symbolique de sa terre natale à l’endroit de ce grand artiste, dans tout le sens du terme. 

Rendons à ce Monsieur-Icône, tous les honneurs possibles pour tout ce qu’il fait continuellement pour la culture africaine et plus particulièrement béninoise, avant qu’il s’en aille, un jour laissant dans nos mémoires un arrière-goût de regrets et remords vains et vides de tout sens et de noblesse ! 

Aimons-nous et célébrons-nous vivants ! 
RESPECTS, L’ARTISTE !!! RESPECTS, Précieux Papa !!! 
Ton fils, Menssanvia alias King Papavi Mensah




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Covid-19 : cette maladie peut réduire le risque d’infection au virus, d’après une allergologue

Ramba Junior, l’héritier de Dj Arafat, et Grand P encaissent une mauvaise nouvelle