Togo : le District autonome du Grand Lomé met son système de fonctionnement sur les rails des réformes

Regroupant 13 communes de la capitale, le District autonome du Grand Lomé (DAGL) se lance dans les réformes de son système de fonctionnement à travers l’instauration d’une nouvelle gestion publique.

Pour ce faire, le DAGL a initié depuis le lundi 1er février 2021 une série d’activités destinées à moderniser les structures et renforcer les capacités de ses agents.

Soutenu par l’Agence française de développement (AFD), le projet portera sur la gestion axée sur les résultats, l’élaboration de budget-programmes, la programmation pluriannuelle des dépenses et des recettes, puis l’audit interne, les démarches qualité et les outils de pilotage dans un second temps.

« Au regard des défis qui sont les nôtres, nous devrions désormais dans notre système de fonctionnement, chercher à réduire les coûts, à faire preuve d’une grande célérité, d’efficacité, de performance et d’efficience dans l’intérêt de la population du grand Lomé », a indiqué le Secrétaire général par intérim du DAGL, Tagba Tchalim.

Depuis novembre 2019, le DAGL est l’autorité locale représentant la ville de Lomé dans son ensemble.

Plus d'articles
Turquie : Erdogan annonce la transformation de l’ex-basilique Sainte-Sophie en mosquée