in ,

Togo : les albinos montent au créneau

Burundi : le corps d’un jeune albinos retrouvé démembré

L’Association Nationale des Albinos du Togo (ANAT) a effectué une sortie médiatique cette semaine, à l’issue de la Journée internationale des droits de l’homme.

Le Nigérian Dangote va s’implanter au Togo

L’ANAT invite le gouvernement togolais à appliquer le Plan d’action régional sur l’albinisme en Afrique adopté pour la période 2017-2021 et approuvé par la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.

« Nous saisissons cette journée internationale des droits de l’homme pour organiser cette conférence de presse et mettre en lumière ce plan d’action en vue de suiciter la mobilisation pour sa mise en œuvre », a indiqué Souradji Ouro-Youndou, le président de l’ANAT devant la presse locale.

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo en deuil

Les Albinos, se sentant marginalisés, veulent que le gouvernement se réfère aux mesures 12 et 15, qui préconise une procédure à la mise en œuvre de la création du poste d’agent spécialisé dans le domaine de l’albinisme et l’application du principe d’ « intersectionnalité ».

« Deux mesures phares qui s’inscrivent d’ailleurs dans l’axe 3 du PND. Celles-ci, pour permettre un grand impact positif sur l’amélioration des conditions de vie de toutes les personnes atteintes d’albinisme du Togo », a expliqué M. Ouro-Youndou.

Lire aussi : Pour avoir détruit les fétiches du village, un pasteur et 2 fidèles condamnés par un tribunal

À en croire le président, ce plan d’action est, à ce stade, très peu connu du gouvernement togolais et des agences des Nations Unies.



YouTube : la filiale de Google interdit les attaques personnelles et le harcèlement

PSG – Malaise : célébration polémique, le coup de gueule de Neymar