in ,

Togo/Présidentielle : le système de sécurisation électronique des résultats de vote a été piraté (CENI)

A travers une missive datée du 19 février 2020, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) signifiait aux Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI), l’annulation du dispositif « SINCERE » dans le cadre de la présidentielle du 22 février.

Ce dispositif est un système de sécurisation électronique des résultats issus d’une élection et devait être déployé dans le cadre de l’élection présidentielle.

« La pression djihadiste est très forte dans le nord du Togo », Faure Gnassingbé

Au départ, les raisons de cette annulation étaient inconnues de l’opinion. Mais à présent, le mystère vient d’être élucidé par la CENI à travers un communiqué rendu public ce jeudi 20 février.

A en croire le communiqué, « des informations concordantes font état d’un risque très élevé de piratage du système installé ».

Pour éviter tout risque, la CENI a pris la décision portant « annulation du dispositif SINCERE de sécurisation électronique des résultats de vote ».

Togo/Présidentielle 2020 : les précisions de la CENI sur l’observation électorale

Faisant recours à la loi électorale, la CENI fait savoir que « seuls les procès-verbaux physiques acheminés seront utilisés pour la centralisation en vue de la proclamation des résultats provisoires ».

Pour rappel, la compagne électorale prend fin ce jeudi 20 février à minuit et les Togolais sont appelés aux urnes le samedi 22 février pour le premier tour de la présidentielle.

Une footballeuse se disloque le genou, le remet violemment en place et termine le match

« Il va mourir », la réponse de Davido à un internaute qui lui a dit qu’il pourrait perdre son fils