in ,

Togo : quel rôle joue la Grande chancellerie des ordres nationaux ?

Les Togolais ont appris en fin de semaine dernière, la nomination par décret du ministre d’Etat Barry Moussa Barqué (photo) à la tête de la Grande chancellerie des ordres nationaux.  Son intervention dimanche lors de la prestation de serment du président Faure Gnassingbé a permis d’avoir une idée sur les activités de cette institution dont le rôle est peu connu.

Togo : Faure Gnassingbé investi président (vidéo)

Créée par la loi n°61-35 du 2 septembre 1961 instituant l’Ordre du Mono, la Grande Chancellerie est une institution de construction et préservation de l’unité nationale. Elle favorise et récompense la probité morale des Togolais et des citoyens d’autres nationalités.



La Grande Chancellerie des Ordres nationaux contribue à mettre en place une culture de succès, de mérite et d’excellence. Qu’ils soient civils ou militaires, tous les citoyens du Togo, dès lors qu’ils participent loyalement et pleinement à la grande oeuvre de construction nationale, peuvent bénéficier des distinctions des Ordres nationaux.

Togo / Décret de nomination : Barry Moussa Barqué nommé Grand chancelier

Il existe, à cet effet, l’ordre du Mono, l’ordre national du mérite, la médaille du mérite militaire, l’ordre du mérite agricole, l’ordre des palmes académiques et la croix de la vaillance. Tous ces ordres et médailles ont été institués par les différentes lois et décrets consignés dans le code des ordres nationaux disponible à la Grande chancellerie des ordres nationaux du Togo.

Le Grand chancelier des ordres nationaux a entre autres pour missions de recevoir les propositions de nomination et d’arbitrer toutes les questions liées à la gestion des Ordres nationaux.

Avant la nomination de Barry Moussa Barqué, cette institution avait été présidée par Ayité Gachin Mivedor décédé en 2012.




Ad Banque Atlantique
Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Stephen King explique l’intérêt accru pour les livres d’horreur lors du confinement

La Cour suprême d’Israël valide l’accord de gouvernement Netanyahou-Gantz