Le jeûne du ramadan 2019 a débuté depuis le lundi 6 mai. Au cours de ces temps de jeûne, des interdits doivent être respectées par les fidèles musulmans au risque de voir leur jeûne être annulé.

M. Koubada Mohamed Ali, chargé de projets de l’ONG Al-Wifaq pour le développement social et culturel, revient sur la question chez nos confrères de la radio nationale.

Lire aussi : L’ONU recrute (15 mai 2019)

Pour ce dernier, en Islam le jeûne n’est pas seulement la privation de nourriture et de boisson, mais bien plus que cela et les musulmans doivent respecter des interdits majeurs pendant cette période.

« Le rapport sexuel est interdit pendant le jeûne du ramadan. Cela annule le jeûne. La masturbation et les injections qui prennent place et lieu de la nourriture sont également interdits », a confié M. Koubada Mohamed Ali.

Lire aussi : Voici ce que prévoit Facebook pour limiter la diffusion en direct d’images terroristes

 « Les femmes en menstruations doivent se garder de jeûner pendant leur période. Mais ces dernières auront à rembourser après le mois de Ramadan. Les vomissements annulent également le jeûne, sauf si ils sont involontaires », a-t-il rappelé

Les avis divergent sur d’autres interdits. Il s’agit entre autres du fait de ne pas écouter de la musique, l’utilisation de langage grossier et le maquillage.