Togo : Raoul Le Blanc déféré à la prison civile de Lomé

Convoqué au SCRIC le 15 avril dernier, Raoul Le Blanc a été déféré ce jeudi 16 avril 2020 à la prison civile de Lomé après avoir été écouté par les autorités de la juridiction compétente.

Le ‘Numéro 1 des influenceurs du Togo’ est accusé d’être impliqué dans une affaire de menace de publication de nude d’une femme sur les réseaux sociaux.

Togo / Coronavirus : l’Université de Lomé lance un appel à dépôt de formulations

« Il s’est présenté au SCRIC pour la plainte et c’est là qu’on s’est rendu compte qu’elle venait de Madame Doh la Louise par rapport à tout ce qui s’est passé sur la toile il y a quelques semaines. Ne résidant pas à Lomé, Madame Doh la Louise s’est fait représenter par ‘Va chez papa’ pour qu’elle prenne le devant du dossier. Au service des investigations, il a été demandé à Raoul de présenter les photos dont il a parlé sur la toile. Alors qu’entre temps, nous les membres de son staff l’avions demandé quand cette histoire a commencé d’effacer les photos parce qu’on connaît très bien Raoul et on voulait pas qu’il fasse des bêtises. Ainsi, il a dit aux policiers qu’il n’avait plus les photos et que les membres de son staff lui avaient demandé de les effacer. On lui a donc fait savoir qu’il va être déféré », a confié Pamela l’impératrice, la présidente de son association appelée les ‘Indiennes’.

Raoul Le Blanc séjournera au moins pendant un (1) mois à la prison civile de Lomé jusqu’à ce que l’affaire soit mise au clair.

RDC : Le Directeur de Cabinet de Tshisekedi, Vital Kamerhe, arrêté

« C’est avec tristesse que je viens d’apprendre que Raoul le blanc a été déféré à la prison civile de Lomé suite à la plainte d’une collègue vidéaste de la diaspora. J’implore plus de clémence et de retenue à nos frères et grandes sœurs. Si tous les conflits entre acteurs culturels, communicateurs, blogueurs, vidéastes, artistes devaient finir à la justice je pense que beaucoup de personnes seraient déjà en prison », écrit Santrinos Raphael sur son compte Instagram.

« Nous demandons pardon à toutes les personnes que Raoul a offensé dans l’exercice de ses directs et espérons qu’il sera libéré dans de bref délai », a-t-il poursuivi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

C’est avec tristesse que je viens d’apprendre que raoul le blanc a été déféré à la prison civile de lomé suite à la plainte d’une collègue videaste de la diaspora. J’implore plus de clémence et de retenu à nos frères et grandes sœurs. Si tous les conflits entre acteurs culturels,communicateurs, blogueurs, vidéastes, artistes devaient finir à la justice je pense que beaucoup de personnes seraient déja en prison. Quand on décide de s’exposer au publique on accepte les critiques et supporte les calomnies parce que tout le monde ne peut pas nous aimer. Ne pas être émotif mais proffessionel. Aujourd’hui c’est un père de famille chef d’entreprise,entrepreneur culturel,acteur social,producteur,manager, qui est privé de liberté mettant en situation difficile plusieurs personnes. Nous demandons pardon à toutes les personnes que raoul a offensé dans l’exercice de ses direct et espérons qu’il sera libéré dans de bref délai #SantrinosRaphael #MansaGroupe #Imbattable

Une publication partagée par SaNtriNos RaPhaEL (@santrinos_raphael) le

Plus d'articles
Sheyi Adebayor : l’ex-international togolais en bonne voie pour devenir entraîneur professionnel