Le processus qui conduira à la mise en place du système d’identification nationale biométrique vient de franchir une nouvelle étape.


Un atelier de concertation a réuni ce mardi 21 janvier à Lomé les différentes parties prenantes à ce projet dénommé e-ID Togo.

Le Togo au Doing Business 2020 : Faure Gnassingbé ne veut pas s’arrêter en si bon chemin

Pour coordonner les activités de ce projet, une Agence nationale d’identification biométrique sera créée. Elle aura pour mission l’enrôlement et l’enregistrement biométrique des populations.

« L’existence d’une preuve d’identité unique pour chaque résident togolais, sera la base de la digitalisation de notre économie », a laissé entendre le Secrétaire Général du ministère des postes et de l’économie numérique, Tidjani Kassime

Togo : WILDAF-AO au secours des femmes d’Ebeva pour la garantie de leurs droits fonciers et de propriété

Le projet e-ID Togo, dans sa phase opérationnelle, consistera à doter chaque résident togolais, d’une preuve d’identité unique, quels que soient son origine ou son lieu de résidence, à travers la mise en place d’une base de données biométriques centralisée, sécurisée et fiable.

RDC : Félix Tshisekedi menace de “virer” ses ministres et dissoudre l’Assemblée nationale

Le système permettra d’améliorer le recensement de la population, de simplifier la mise à jour du fichier électoral, faciliter les accès aux services de santé, réduire les fraudes dans le secteur bancaire, assurer la distribution des aides dans le secteur social ou encore assurer le suivi scolaire et administratif du citoyen.