Togo : vers un assainissement du foncier dans le pays

Le nouveau code foncier fait obligation d’enregistrer les lots avant toute vente. Et selon la direction du cadastre, de la conservation foncière et de l’enregistrement, les choses vont dans le bon sens sur le territoire.

En effet, les Togolais commencent à se plier à cette obligation qui évite, notamment, la double ou triple vente, rapporte republicoftogo.

« Nous assistons à un boom de demandes d’immatriculation. De 2.500 en moyenne, il y a trois ans, on est déjà à plus de 11.000 », a indiqué ce vendredi 06 aôut, Déabalo Bawaname, l’un des responsables de la Division du cadastre.

Et d’ajouter : « A cette allure, on atteindra 20.000 demandes et peut être plus d’ici à la fin de cette année ».

Les procédures ont été simplifiées grâce à la mise en place du guichet foncier ; ce qui entraîne aussi une réduction des coûts.