in ,

Trump ordonne d’arrêter « toute personne qui vandalise ou détruit un monument »

Donald Trump a ordonné l’arrestation de tous ceux qui tentent de détruire ou de détériorer des monuments et des statues sur le territoire national et a menacé les vandales d’une peine de 10 ans de prison sur Twitter.

Biden lève plus de fonds que Trump avant la présidentielle pour la première fois

« J’ai autorisé le gouvernement fédéral à arrêter toute personne qui vandalise ou détruit un monument, une statue ou tout autre bien fédéral aux États-Unis avec une peine pouvant aller jusqu’à 10 ans de prison conformément au Veteran’s Memorial Preservation Act ou à toute autre loi pouvant être pertinente », a écrit Trump sur Twitter.

Ce n’est pas la 1ère fois que le chef d’État menace de 10 ans de prison pour vandalisme. Il l’avait déjà fait pour la statue du 7e Président des États-Unis, Andrew Jackson, et pour la St. John’s Episcopal Church de Washington, D.C.

Trump prévoit un décret pour promouvoir les bonnes pratiques au sein de la police

Trump a également déclaré que cela entrait « immédiatement en vigueur » et pouvait être utilisé a posteriori pour punir les actes de vandalisme ou de démolition déjà commis.

« Ces mesures entrent immédiatement en vigueur, mais peuvent aussi être appliquées pour la destruction ou le vandalisme déjà provoqué. Il n’y aura aucune exception ! », a conclu Donald Trump.

…..This action is taken effective immediately, but may also be used retroactively for destruction or vandalism already caused. There will be no exceptions!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) June 23, 2020



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les médecins avaient informé sa mère qu’il ne vivrait pas au-delà de 11 ans, il aura bientôt 62 ans

France : drame au centre d’entraînement de l’AS Monaco