UFC-Que Choisir : les masques chirurgicaux sont lavables et réutilisables 10 fois

“Bonne nouvelle pour le porte-monnaie et la planète”, a annoncé sur son site l’association de consommateurs UFC-Que Choisir au sujet des masques chirurgicaux utilisé dans le cadre de la covid-19. Leur destin est de finir à la poubelle après quatre heures d’utilisation ou dès qu’ils sont humides, selon les recommandations donnée dans le cadre de la covid-19. Cependant, l’UFC-Que Choisir indique qu’ils sont lavables et réutilisables. Même « après 10 lavages en machine à 60°, ils conservent de très bonnes capacités de filtration bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissus » certifiés Afnor. 

Des tests sur trois modèles de masques

Des masques, “trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie” ont été lavés à 60°, passés au sèche-linge et repassés à faible température. Sur le critère de la filtration, les trois modèles “se sont maintenus à un niveau suffisant pour un usage grand public”, indique l’association. « À l’issue du test que nous avons réalisé, les masques étaient tout à fait intègres. Les élastiques tiennent le coup », Anne-Sophie Stamane, journaliste santé à “Que Choisir” (France Inter). Les masques chirurgicaux lavés sont “plus performants que le masque en tissu portant la garantie Afnor/DGA” pour faire barrière aux particules et aux virus.

“Les lavages permettent d’éliminer que les virus de type SARS-CoV-2, mais pas certaines bactéries. Par contre, le médecin qui lave ses masques peut les réutiliser sans problème. Personnellement, je le fais depuis le mois de mars”, confie le professeur Daniel Garin, médecin du travail. En septembre, l’Académie de médecine restait prudente sur le lavage des masques chirurgicaux et disait qu’elle ne le conseillerait pas “tant qu’on n’a pas d’essais validés”.

Le lavage des masques est un atout à la fois économique et écologique

“Même si le prix des masques a tendance à diminuer depuis le début de la crise, il est toujours très supérieur à celui qui était pratiqué avant cette gigantesque crise sanitaire, rappelle Franck Attia, rédacteur en chef de la revue UFC-Que Choisir, sur franceinfo. Malgré cette baisse des prix, cela reste un budget considérable. Les masques chirurgicaux doivent être utilisés au maximum quatre heures : imaginez la somme que cela peut représenter pour un foyer avec plusieurs enfants. D’un point de vue économique, on peut faire de substantielles économies en utilisant à peu près dix fois son masque.

Prudent, Bruno Grandbastien, médecin hygiéniste, président de la Société française d’Hygiène Hospitalière estime qu’il faudrait, que ces tests “soient faits sur l’ensemble des masques et que les fabricants s’engagent à garantir une intégrité et les mêmes résultats que cette étude pour l’ensemble des masques.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Musculation : voici 5 mythes qu’il faut arrêter de croire pour obtenir des résultats concrets