in

Un cas d’amibe «mangeuse de cerveau» confirmé en Floride

Le 3 juillet dernier, un Américain ayant contracté une infection liée à une amibe « dévoreuse de cerveau » est mort en Floride. 

Thé et café : boire trop chaud est dangereux pour la santé

Naegleria fowleri, aussi connue sous le nom de «mangeuse de cerveau», a été détecté dans le comté de Hillsborough. 

« Naegleria fowleri se trouve dans de nombreux lacs, étangs et rivières d’eau douce aux États-Unis, mais est plus fréquent dans les États du sud », a indiqué le DOH Hillsborough (département de la santé de la Floride).

Vivant naturellement dans les eaux chaudes (plus de 25 °C), hormis les eaux douces comme les lacs ou les rivières, ces parasites peuvent aussi se retrouver dans des piscines mal entretenues. 

Naegleria fowleri pénètre dans le corps par le nez pour ensuite s’attaquer au cerveau provoquant ainsi une méningo-encéphalite amibienne primaire qui détruit le tissu cérébral et est mortelle dans 95 % des cas, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses).

Une femme décède après avoir été léchée par son chat

Sur les 310 cas recensés dans le monde depuis cinquante ans, onze personnes seulement ont survécu.

Les périodes entre juillet et septembre étant plus favorables pour contracter ce microorganisme, du fait que l’eau est plus chaude, les autorités sanitaires ont recommandé aux baigneurs de bien se boucher le nez notamment par la pratique du pince-nez lors des baignades pour éviter le contact entre l’eau et les narines. Selon Ouest-France, depuis 1962, 37 cas d’amibe ont été recensés en Floride.



Le Fonds Xoese recrute (7 juillet 2020)

L’armée togolaise de nouveau en deuil