Un écolier afro-américain vendait des « permis » autorisant ses camarades à dire « nègre »

La sœur d’un écolier afro-américain a surpris leur mère adoptive, une Blanche, en lui montrant des captures d’écran qu’un ami lui avait envoyées. Celles-ci suggéraient que son frère âgé de 11 ans vendait à ses camarades blancs des « permis d’utiliser le mot nègre » pour 20 à 50 dollars. La jeune fille, qui a 16 ans, pense qu’il a gagné près de 1.000 dollars. Abasourdie, la femme a confié cette histoire au magazine en ligne Slate.

Un syndicaliste licencié après s’être agenouillé devant ses chefs de la SNCF

La mère de famille et son mari, Blanc également, ont adopté ces 2 enfants noirs il y a 11 ans. Ils ont « fait de leur mieux pour avoir des discussions honnêtes et adaptées à l’âge sur la race » et le racisme, a-t-elle raconté au média.

« Mon mari et moi sommes choqués et en colère, et nous ne savons pas quoi faire », a-t-elle avoué en demandant conseil.

Instagram : pourquoi Meghan Markle et Harry possèdent-ils toujours leur compte Sussex ?

Un expert du magazine lui a répondu que donner aux écoliers blancs le pouvoir d’utiliser le mot « nègre » est une trahison des Noirs. Il recommande d’informer dès que possible les parents des enfants qui ont acheté ces « permis ». Les adultes doivent, selon lui, expliquer à ces enfants pourquoi ils ne peuvent pas utiliser ce terme.

Plus d'articles
La francophonie s’offre une caravane de mots