in

Un homme condamné pour avoir sciemment contaminé ses compagnes au VIH

Consommateur d’héroïne avec déjà 22 condamnations à son actif, Mickaël Léger, 37 ans, a été condamné par le tribunal correctionnel de Dieppe pour avoir sciemment contaminé ses compagnes au VIH lors de rapports sexuels non protégés. Paris-Normandie rapporte que l’homme a indiqué qu’il ignorerait sa maladie et se trouvait dans le «déni» complet.

Et pourtant, cette phrase : « ne me touche pas, sinon je te contamine!», criée les mains en sang aux policiers lors de son interpellation en 2012, prouve le contraire. Sputnik rapporte que les experts qui ont examiné le mis en cause rejettent en bloc sa possible ignorance, un psychiatre décelant même une pathologie de type psychopathie.

Le prévenu a bouleversé la vie de ses victimes qui, condamnées à subir des traitements lourds se retrouvent dans l’incapacité de construire leur vie conjugale. Une d’elle qui testée positive au VIH après avoir été en couple avec lui depuis 2014, a contacté l’ancienne compagne de l’individu qui a expliqué avoir vécu une expérience similaire.

«Sa maladie, c’est aussi son arme», estime la substitut du procureur Hassania Le Roux. «Il traite les femmes comme des moins que rien. Où est-il? Il faut le neutraliser». Mickaël Léger a été condamné à six ans de prison.






Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Togo le Gouvernement rend hommage au groupe Toofan

Togo : cette vieille photo de Master Just et Barabas (Toofan), à leurs débuts, force l’admiration des internautes

Italie : l’affaire des « cimetières à fœtus » secoue le pays