Un hôpital recherche des fumeurs de joints pour une étude

Dans le cadre d’une vaste étude dont le but est de mettre fin à l’addiction au cannabis, l’hôpital de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, cherche des fumeurs réguliers de joints.

Covid-19 : le cannabis plus efficace que l’hydroxychloroquine

Les personnes désireuses d’arrêter leur consommation peuvent donc tenter le faire dans un cadre médical, tout en aidant la médecine à mieux comprendre les mécanismes de sevrage.

Pour participer, il faut avoir plus de 18 ans et vouloir stopper sa consommation.

A noter que ce n’est pas la première fois que le CHRU de Nancy se met en quête de fumeurs de cannabis puisqu’un appel similaire avait été lancé en 2018 puis en 2019, avant d’être répété le 28 juillet dernier.

Cette dernière session d’appel à volontaires devrait permettre « d’affiner les résultats » de son étude Mac Beth, l’une des premières au monde à se pencher sérieusement sur l’addiction au cannabis.

« Un vrai paradoxe » : des scientifiques étudient un homme qui ne peut pas voir les chiffres

« Vous avez entre 18 et 55 ans, vous consommez plus de 7 joints par semaine, vous souhaitez une aide à l’arrêt de votre consommation de cannabis ? », c’est ce qu’a écrit l’hôpital dans un communiqué dans un style direct pour pouvoir trouver des sujets.

Mais alors, comment les médecins vont-ils s’y prendre pour faire décrocher les fumeurs de joints ? Ils vont utiliser pour cela la méditation de pleine conscience (Mindfullness) et confronteront cette technique à un programme de suivi addictologique classique.

Le « Mindfullness » est une technique de psychothérapie qui permet d’augmenter la prise de conscience des expériences vécues afin de développer une nouvelle relation bienveillante et détachée avec cette expérience passée.

Les 4 bonnes habitudes à prendre pour réduire les risques de cancer

« La méditation de pleine conscience est une technique simple qui peut être enseignée aux personnes victimes d’addictions afin qu’elles puissent l’utiliser seules à domicile. Testée avec succès dans plusieurs types d’addictions, son efficacité sur l’usage du cannabis est encore mal connue », explique le CHRU de Nancy qui veut donc percer tous les secrets du « Mindfullness ».

Les membres qui seront intégrés au groupe « Mindfulness » devront suivre un programme de méditation (2 heures hebdomadaires pendant 8 semaines) dirigé par le Dr François Bourgognon, psychiatre et psychothérapeute spécialisé dans la méditation de pleine conscience et auteur de plusieurs ouvrages sur ce sujet.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Faute d’alcool, ils boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Alerte : ces personnes ne devraient pas consommer les pêches et les abricots