in ,

Un médecin met en garde contre cette conséquence dangereuse des migraines

Les risques de faire un AVC chez les personnes souffrant de migraines sont deux fois plus élevés et les principales causes peuvent être le stress, la fatigue, la faim, une alimentation irrégulière et même le fait d’avoir trop dormi, a déclaré le neurologue du ministère de la Santé Rinat Bogdanov.

« La migraine est une maladie avec une prédisposition génétique. Comme lors des maux de tête, la gestion vasculaire est perturbée, les personnes souffrant de migraines ont presque deux fois plus de risque de faire un AVC », a-t-il expliqué.

Les migraines perturbent temporairement le fonctionnement du système du nerf trijumeau, et les substances émises provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins de la dure-mère des nerfs, l’apparition d’une inflammation non transmissible, son œdème, ce qui fait que la personne a une douleur de tête intense et pulsante, a expliqué le médecin. Dans la plupart des cas, la crise est accompagnée de la photophobie et de la phonophobie, souvent de nausées et vomissements, a ajouté le spécialiste.

« Il y a trois fois plus de risque de l’avoir chez les proches parents par le sang. La maladie est observée chez les personnes sthéniques, efficaces au travail, qui ont souvent réussi leur carrière, mais qui souffrent de maux de tête », selon Rinat Bogdanov.

Les migraines peuvent être provoquées par le stress, la fatigue, les changements météorologiques, la menstruation, la faim, l’alcool, les nitrates, une alimentation irrégulière avec de grandes pauses entre les repas, un manque de sommeil ou, au contraire, le fait d’avoir trop dormi.

« Il existe le concept de migraine du week-end, quand une personne a décidé de dormir plus longtemps pendant le jour de congé et se réveille avec la migraine », a relaté le neurologue.

La tâche la plus importante à l’approche d’une crise de migraine, au moment où les maux de tête sont seulement apparus, est d’éviter la dilation des vaisseaux sanguins, c’est-à-dire arrêter ce processus à temps avec des médicaments spéciaux, a recommandé le neurologue.

« Si une personne ne prend pas ces médicaments à temps, elle aura un œdème cérébral, et même ici, même si le médicament fonctionne, elle devra néanmoins attendre que cet œdème disparaisse. L’efficacité est plus faible si on ne prend pas les médicaments à temps », a déclaré Rinat Bogdanov.

Source : Sputnik




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sénégal / Covid-19 : réouverture des restaurants et des discothèques de Dakar

#EndSRAS : Nana Akufo-Addo réagit à la crise que traverse le Nigeria

#EndSRAS : Nana Akufo-Addo réagit à la crise que traverse le Nigeria