in

Une deuxième vague de Covid-19, « c’est presque certain », affirme un infectiologue japonais

Dans une interview, Akihiro Sato, infectiologue japonais, a estimé que si la seconde vague de Covid-19 ne se produisait pas, « nous serions chanceux »:

Coronavirus : l’OMS recadre un médecin italien pour ses propos sur le virus

« La probabilité d’une deuxième vague d’infections à coronavirus est élevée, elle est d’environ 90%, ce qui signifie que c’est presque certain ».

Ce médecin et auteur d’un guide pour Tokyo sur les mesures de propagation des infections en métropole a expliqué qu’il était très difficile de déterminer les délais de cette 2e vague. « Très probablement, ce sera en automne ou en hiver », a-t-il supposé. « Mais il se pourrait bien que la 2e vague arrive plus tôt, en juillet ou en août ».

Akihiro Sato ne partage pas l’avis selon lequel cette 2e vague ne pourrait pas se produire en été ou que le virus disparaîtrait en cette saison : « En Asie, en Thaïlande, en Amérique du Sud au Brésil, les infections se produisent malgré la chaleur. Je crois que la température ou l’humidité de l’air n’a rien à voir avec cela ».

Le médecin s’est penché également sur un autre point important concernant les mutations du virus : « Actuellement, il s’est propagé en Amérique du Sud, il peut y avoir des mutations. Il est possible qu’à la suite de mutations, le virus devienne plus meurtrier ».

Alors que seul un petit nombre de tests d’anticorps montrent un résultat positif, ceci indique qu’environ 99% de la population « ne sont pas tombés malades », a mis en garde le médecin.

Un nouveau virus “100 fois pire” à l’horizon

« Ainsi, il est possible que le nombre de personnes infectées pendant la 2e vague soit plus élevé que pendant la première », a souligné M. Sato.

Le spécialiste a évoqué toutefois des facteurs positifs, tels que l’expérience acquise par l’humanité. Quant aux recommandations pour se préparer à la seconde vague, Akihiro Sato a conseillé de respecter les mesures de restrictions quand il est nécessaire et de les lever lorsque c’est possible.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Meghan Markle et Harry en danger ? Un garde du corps craint le pire

Nigeria : après avoir “sucé” les lèvres de sa petite sœur, il est arrêté par la police