in

Une star de K-pop s’excuse après avoir fait croire qu’il avait contracté le Covid-19

Le 1er avril dernier restera sûrement une des dates les plus mémorables pour Kim Jae-Joong. Mais pas pour de bonnes raisons. En ces temps de confinement, de nombreuses personnalités tentent de divertir les internautes.

Et pour le poisson d’avril, le chanteur de K-Pop Kim Jae-Joong a voulu frapper fort. En effet, pour faire une blague à sa communauté, l’artiste sud-coréen a voulu faire croire qu’il avait contracté le Covid-19, et que son cas était si grave qu’il avait nécessité une hospitalisation.

Coronavirus : Kim Jong-un, le Nord-Coréen qui n’a pas besoin de masque

« J’ai été infecté par le coronavirus. Ceci est dû à ma négligence d’avoir ignoré les conseils donnés par le gouvernement et par les gens autour de moi », avait-il déclaré.

Le jeune poursuit : « Je réalise l’impact que le comportement d’un seul individu peut avoir sur la société dans sa globalité. Je suis désolé pour ceux qui ont pu être infectés à cause de moi. Ceci est le résultat de mes décisions stupides, pensant que je ne serais jamais touché. Je suis hospitalisé. Je réfléchis sur mes actions passées et je me sens à la fois reconnaissant et désolé. Il y a tellement de choses que je voudrais dire… Tant de gens me manquent… »

Coronavirus : le Togo annonce la commande de respirateurs

En plus d’avoir ironisé sur une maladie provoquant encore et toujours des milliers de décès, il semble évident que la blague de Kim Jae-Joong ait été mal prise dans une Corée encore tristement marquée par les décès de leurs stars Sulli et Goo Hara.

Raison pour laquelle le trentenaire a tenu à s’excuser auprès de ses fans, seulement quelques heures après avoir supprimé sa première publication.

« Tout d’abord, je veux présenter mes excuses les plus sincères aux personnes qui ont souffert à cause du Covid-19 et à ceux qui ont été gênés dans l’exercice de leur travail », a-t-il confié tout en reconnaissant être allé trop loin, malgré le fait que son message ait été mal interprété.

2020 : Un ministre japonais a vu venir la malédiction

« Je ne considère pas cela comme une blague du 1er avril. Ma famille et mes amis tombent aussi malades… et meurent. Cela n’arrive pas qu’aux autres. Je voulais faire comprendre que se protéger, c’est protéger aussi ses proches ».

En fin de compte, Kim Jae-Joong aurait simplement dû se tenir à un simple et inoffensif poisson d’avril, comme celui de Nagui, par exemple.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Côte d’Ivoire : Mea culpa, Debordo Leekunfa chez Révérend Makosso ce jeudi (vidéo)

MHD positif au coronavirus : le rappeur bientôt libéré de prison ?