USA : l’auteur d’un célèbre article anti-Trump sort de l’anonymat

L’auteur de la célèbre tribune anonyme explosive publiée en 2018 contre le président américain Donald Trump a décidé de sortir de sa cachette ce mercredi 28 octobre. Ce n’était en fait que Miles Taylor, un ex-chef de cabinet du ministre de la Sécurité intérieure (DHS) John Kelly. 

«Nous ne devons pas le silence au président. Nous lui devons, et au peuple américain, la vérité», écrit Miles Taylor dans un article publié sur le site Medium et intitulé “Pourquoi je ne suis plus anonyme .

Dans son texte publié sur Medium, Miles Taylor assure être un “républicain” et avoir “voulu que ce président ait du succès”. «Mais trop souvent en temps de crise, j’ai vu Donald Trump prouver qu’il n’a pas de caractère et que ses faiblesses personnelles ont provoqué des échecs de leadership qui peuvent se mesurer en pertes de vies américaines», explique l’ancien fonctionnaire, qui a travaillé au ministère de la Sécurité intérieure entre janvier 2017 et l’été 2019. 

En meeting de campagne dans l’Arizona, Donald Trump a ironisé sur “un type qui n’a jamais travaillé à la Maison Blanche” et a écrit “un livre bidon”, estimant qu’il devrait faire l’objet de poursuites judiciaires. Sarah Matthews, porte-parole de la Maison Blanche, a quant à elle dénoncé un “perdant fini” et critiqué le New York Times pour avoir garanti l’anonymat à un “responsable de rang inférieur”.

Dans son texte, “Anonyme” racontait comment lui et d’autres s’efforçaient de lutter de l’intérieur contre les “pires penchants” d’un président au leadership “mesquin”, “impétueux” et “inefficace”. Il affirmait notamment que le président nuisait “à la bonne santé” de la République.

Plus d'articles
Cameroun : au moins 12 morts dans un attentat suicide dans l’extrême nord-est