WhatsApp menace encore ses utilisateurs

D’ici moins d’un mois, les utilisateurs de WhatsApp devront se conformer aux nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp sous peine de perdre l’accès à leur compte. Avec l’espoir de réussir à convaincre les derniers récalcitrant du bien-fondé de cette mise à jour, la firme lance une campagne d’information à grande échelle. Selon WABetaInfo, de nombreux utilisateurs ont reçu ces derniers jours des notifications les intimant à accepter au plus vite ces nouvelles CGU. 

En petits caractères, on peut lire “Ces conditions seront appliquées à partir du 15 mai 2021. Merci de les accepter pour pouvoir continuer à utiliser WhatsApp après cette date.” Après cette échéance, les utilisateurs qui refuseront de s’y soumettre n’auront plus accès à certaines fonctionnalités essentielles comme la possibilité d’envoyer et recevoir des messages. Ils pourront en revanche toujours recevoir des appels.

Mais qu’est-ce que ça change ?

En utilisant les outils de Facebook, et notamment leurs serveurs, ces derniers donnent à la firme de Mark Zuckerberg l’accès aux conversations entre les clients et les professionnels. Elles seront ensuite utilisées pour de la publicité sur les différentes applications du groupe, comme InstagramWhatsApp ou encore Facebook. Pour les conversations personnelles en revanche, rien ne change. Elles resteront chiffrées de bout en bout et personne, hormis les deux interlocuteurs, ne pourra les lire. Facebook et WhatsApp n’y ont pas non plus accès.

Une nouvelle fonctionnalité d’importation

En marge de cette campagne de séduction, WhatsApp continue d’améliorer l’expérience utilisateur avec des nouvelles fonctionnalités. Selon les informations d’Uberguizmo, la firme plancherait sur la possibilité d’importer ses conversations en cas de changement de téléphone par exemple. Jusqu’ici, le caractère crypté des échanges empêchait WhatsApp de proposer un tel portage entre iOS et Android (et vice-versa). 

Avec  Journaldugeek

Plus d'articles
Sylvester Stallone : décès de sa mère à 98 ans