in

Zoom : Google interdit à ses employés d’utiliser le service de visioconférence

Zoom, le service de visioconférence bat des records depuis le confinement surtout en ce qui concerne le télétravail. Simple d’utilisation, l’outil a séduit plus de 200 millions de personnes. 

Mais Google a interdit à ses employés de l’utiliser allant même jusqu’à bloquer l’application sur leurs ordinateurs, ceci pour des raisons de sécurité. 

Les Britanniques doivent encore payer les frais de sécurité de Meghan et Harry

« Notre équipe de sécurité a informé les employés utilisant le client bureau de Zoom qu’il ne fonctionnera plus sur les ordinateurs d’entreprise, car il ne répond pas à nos normes de sécurité pour les applications utilisées par nos employés. Les employés qui utilisent Zoom pour rester en contact avec leur famille et leurs amis peuvent continuer à le faire via un navigateur Web ou via un smartphone » précise Jose Castaneda, le porte-parole de Google, à The Verge.

Ces derniers jours, des failles de sécurité ont été détectées dans le système. Des hackers sont parvenus à s’emparer de 15 000 conversations privées sur Zoom en piratant la dernière version de l’application.

Cela a valu à Zoom beaucoup de critiques, cette dernière s’étant empressée de reprendre le contrôle de la situation.

Voici comment les GPS de nos Smartphones pourraient aider à freiner le coronavirus

« Nous avons ajouté un mot de passe, qui n’était pas obligatoire auparavant, afin de sécuriser l’entrée des participants dans la réunion » explique Zoom France à Europe 1.

Malgré tout, le géant du net préfère que ses employés se servent de Google Meet, son propre service d’appels vidéo, selon The Verge.

« Nous avons depuis longtemps pour politique de ne pas autoriser les employés à utiliser des applications non approuvées pour un travail en dehors de notre réseau d’entreprises » explique le porte-parole.

Découvrez ces 5 astuces Google Maps assez pratiques

Le confinement, a fait grimper le service de Google qui a vu sa notoriété prendre de l’ampleur. 

« Au cours des dernières semaines, la croissance quotidienne de Meet a dépassé les 60 % et son utilisation quotidienne est plus de 25 fois supérieure à ce qu’elle était en janvier » affirmait récemment Thomas Kurian, responsable de Google Cloud. 

La question est maintenant de savoir si Meet va récupérer les utilisateurs de Zoom craignant pour leur vie privée.

Coronavirus : la musique somalienne est en deuil !

Coronavirus : le président malgache prétend connaître le remède contre la maladie