Barça : retour sur les pires transferts de l’ère Bartomeu

Président du Barça de 2014 à 2020, Josep Bartomeu a beaucoup dépensé sur le marché des transferts. Des recrutements douteux par leur prix ou par le niveau des joueurs, qui ont finalement amené le Barça à avoir des résultats bien décevants. Retour donc sur les pires transferts sous sa présidence.

Malcom : c’est indéniable, Malcom avait le talent pour s’imposer à Barcelone. Acheté pour environ 40 millions d’euros à Bordeaux, le Brésilien devait initialement signer à l’AS Roma avant de changer d’avis au dernier moment. Résultat, Ernesto Valverde ne l’a jamais considéré dans ses plans de jeu. Seulement un an après son arrivée, il a décidé de rejoindre la Russie et le Zenith Saint-Pétersbourg.

Yerry Mina : arrivé en provenance du Brésil pour 12 millions d’euros, le défenseur colombien ne passera qu’une saison en Catalogne. Six rencontres disputées plus tard avec le Barça et malgré une clause libératoire de 100 millions d’euros, il file à Everton où il est devenu un titulaire indiscutable.

Paco Alcacer : recruté comme doublure en pointe en 2016 pour 30 millions d’euros, il va tout simplement perdre deux années de sa carrière au Barça. Son départ pour Dortmund va complètement le relancer.

Marlon Santos : seulement trois matchs disputés avec le Barça et ont ensuite suivi des passages à Nice ou plus récemment Sassuolo. Le défenseur brésilien ne s’est jamais imposé en Catalogne, malgré un contrat qui courait jusqu’en 2022.

 Arda Turan : brillant pour l’Atlético Madrid pendant quatre saisons, le Turc rejoint la Catalogne pour 34 millions d’euros. Il ne jouera que 23 matchs en deux saisons avec le Barça, avant de terminer son contrat avec une peine de prison avec sursis, suite à une altercation en boîte de nuit.

Aleix Vidal : 17 millions d’euros dépensés en 2016 pour celui qui peut évoluer au poste d’ailier ou d’arrière droit. Prometteur lors de son passage à Séville, son adaptation au Barça est difficile, et il se blesse longuement à la cheville. Il reviendra finalement au FC Séville en 2018.

Thomas Vermaelen : il débarque en Catalogne avec une très bonne réputation, ayant été capitaine du côté d’Arsenal. Mais les blessures vont avoir raison de lui, et en cinq années avec le Barça, il disputera seulement une cinquantaine de matchs.

Douglas : recruté pour 4 millions d’euros en provenance de Sao Paulo, Douglas n’aura disputé qu’un seul match avec le Barça, avant d’enchaîner les prêts. Un échec cuisant.

Andre Gomes : avec un transfert estimé à 37 millions d’euros, Andre Gomes devait justifier son prix dans l’entre-jeu catalan. Cependant, le Portugais ne va jamais correctement s’intégrer au club avec des performances décevantes. Il avouera même ne pas supporter la pression des fans et le coût de son arrivée.

Plus d'articles
La police leur annonce par erreur la mort de leur fils