En marge du Forum de Paris sur la paix, les présidents français Emmanuel Macron et RD congolais Félix Tshisekedi se sont entretenus ce mardi à l’Élysée. Au cours des échanges, les 2 hommes d’Etat ont passé en revue des questions liées à la santé, l’éducation et à la sécurité dans l’Est de la RDC.

À la sortie de l’échange, Emmanuel Macron a ainsi insisté sur l’importance « d’une coopération en matière de renseignement et de la coopération militaire à l’Est » et évoqué la possibilité d’une « opération diplomatique pour sanctionner les leaders [des groupes armés dans l’Est de la RDC] dans le cadre des Nations unies », rapporte Jeune Afrique.

Togo : une nouvelle église fermée par la Direction des cultes

Invité en début de journée à s’exprimer en ouverture du Forum, le président congolais a insisté sur la situation sécuritaire en cours en RDC, estimant que son pays avait « payé le prix fort de l’insécurité. »

Sortie polémique de Cristiano Ronaldo ; vers une sanction pour la star ?

Affirmant qu’il était possible d’avoir un « agenda commun » sur les questions de paix, Tshisekedi a ainsi plaidé pour « une véritable coalition mondiale pour le rétablissement de la paix ».

Togo : la BAD recrute (13 novembre 2019)

Un discours qui fait échos aux discussions en cours avec les voisins rwandais, ougandais, burundais et tanzaniens pour la mise en place d’une coalition régionale contre les groupes armés à l’Est de la RDC. Ce projet, dont les contours restent flous, est aujourd’hui compromis par les tensions diplomatiques entre l’Ouganda et le Rwanda.