Au Bénin, la prise d’une loi d’amnistie se précise, suite à la rencontre tenue ce jeudi 17 octobre au palais de la présidence de la République entre le président Patrice Talon et la conférence des présidents de l’Assemblée nationale.

Au cours des échanges, il a été, en effet, décidé de la prise d’une loi d’amnistie en faveur des mis en cause dans les événements sanglants qui ont marqué les dernières élections législatives dans le pays.



Bénin : voici les recommandations issues du dialogue politique

Dans la conclusion ayant sanctionné la séance de travail, lue par le porte-parole du gouvernement,  « il est apparu que la mise en œuvre des recommandations appelle des mesures de nature législatives dont une loi d’amnistie » envers les personnes impliquées dans les violences post-électorales.

Togo : un Gouverneur annoncé pour le Grand Lomé (Conseil des ministres)

Pour rappel, au lendemain des dernières élections législatives, plusieurs actes de violences ont été enregistrés dans la partie septentrionale du pays et à Cotonou. Plusieurs personnes ont été interpellées et mises en prison pour les besoins de l’enquête et d’autres sous le coup de poursuite judiciaire.

Avec Benin Web Tv