Chassé du pouvoir depuis octobre 2014, l’ex-président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, s’est toujours gardé de réagir publiquement sur l’actualité politique dans son pays. Mais face à l’actuelle crise qui secoue son parti, le patriarche s’est exprimé par correspondance, a-t-on appris.

La lettre de Blaise Compaoré au président du Faso Roch M. Kaboré



En effet, après le départ de Kadré Ouédraogo, à cause des dissensions au sein de la formation politique, Edy Comboigo, l’actuel président du parti, a sanctionné un groupe de cadres proches de l’ex-Premier ministre qui s’est déclaré candidat à l’élection de 2020.

Burkina Faso : Blaise Compaoré et ses ‘héritiers’
Edy Comboigo et Blaise Compaoré à Abidjan

Devant la tournure des choses, le président-fondateur du CDP, Blaise Compaoré,  a, dans deux courrier portant son sceau personnel, désapprouvé les décisions de la direction politique du CDP, rapporte FinanciakAfrik.

Burkina Faso : Blaise Compaoré et ses ‘héritiers’

Cette prise de position de Compaoré constitue un camouflet pour Edy Comboigo, croit savoir le site qui se demande si cet acte marque une reprise en main du parti par l’ex-chef de l’Etat pour peser dans les futurs choix politiques dans sa famille politique et son pays ?