Camille Makosso menace « J’ai faim. On a faim »

La cherté de la vie en Côte d’Ivoire est une affaire réelle et cela touche tout le monde. Lors du dernier concours de Miss Côte d’Ivoire 2022, Bebi Philip a tiré la sonnette d’alarme.

C’est le tour du général Camille Makosso de rejoindre son ami chanteur  dans sa dénonciation. Dans une vidéo virale sur les réseaux sociaux, Camille Makosso a dénoncé la prostitution des mineurs dans le pays comme étant une des conséquences de la cherté de la vie.

Il a déclaré que le peuple ivoirien souffre de la situation actuelle du pays, sans oublier les prix des logements qui sont de plus en plus exorbitants.

« Au niveau de la France, il y a des subventions qui sont faites pour que le prix n’augmente pas. Mais en Côte d’Ivoire quand tu vas dire ça, ils vont dire que tu es opposant.

Qui est opposant ? Je ne suis pas opposant, j’ai faim. On a faim. Les petites filles à 12 ans sont obligées de se prostituer à Yopougon. Elles sont obligées de se vendre.

On a vu 4 jeunes filles mortes dans un appartement parce qu’elles se vendent. Les filles ivoiriennes se vendent, elles se prostituent à visage découvert et non à visage caché.

Le peuple a faim mais le peuple de Côte d’Ivoire n’est plus prêt à se révolter contre un président parce que vous, on vous doit tout. Bebi Philip n’a pas insulté le président, il a parlé au nom des sans voix. M. le président, votre peuple a faim… », déclare-t-il.

Similaires