in ,

Carla Bruni chante sa ‘séparation’ avec Nicolas Sarkozy

Dans son nouvel opus, Carla Bruni évoque une séparation physique de quelques jours avec son mari, Nicolas Sarkozy. Une chanson qui n’a pas manqué de faire réagir le principal intéressé. La chanteuse raconte.

Chez les Bruni-Sarkozy, le confinement a été pour le moins studieux. Pendant que l’un écrivait le livre, Le Temps des Tempêtes, l’autre travaillait sur son nouvel album. Le 9 octobre prochain, Carla Bruni sortira en effet Quelque chose. Un opus dans lequel elle évoque des sujets très personnels, comme le départ de son fils du nid familial, ou encore son couple avec Nicolas Sarkozy.

Cette histoire d’amour entre l’ancien président et l’ancienne mannequin,  elle la chante à de multiples reprises dans ce  nouveau disque.

« Mon pauvre mari se tape chaque étape de mes chansons, il est le premier à les entendre », s’amuse-t-elle dans les colonnes de Madame Figaro ce vendredi 25 septembre. De quoi donner lieu à des scènes cocasses.

D’autant plus que Carla Bruni avoue qu’elle n’a « plus besoin d’être déchirée pour écrire la déchirure ». « Un rien me suffit », concède-t-elle. Son homme en fait donc les frais. Notamment dans le titre Les Séparés, qu’elle a écrit alors que Nicolas Sarkozy était en vadrouille. « Une très courte séparation, mon mari n’était parti qu’une semaine », confie-t-elle, avant de lancer avec humour : « Est-ce parce que je suis de plus en plus sensible, est-ce là mon goût du romanesque ou mon goût italien du drame ? J’ai écrit comme s’il était parti depuis des mois ! ».

Carla Bruni-Sarkozy : « J’avais peur qu’on tue Nicolas »

« Tu dramatises ! »

Lorsqu’il est enfin rentré, Carla Bruni lui a fait écouter cette fameuse chanson. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la réaction du principal intéressé ne s’est pas fait attendre. « On dirait que je suis mort dans cette chanson. Mais tu dramatises, je t’ai appelée quatre fois par jour ! », a lancé le papa de Giulia.

Outre ce titre sans doute exagéré, Carla Bruni a également écrit une chanson qui se rapproche énormément du réel. De la face cachée de Nicolas Sarkozy. Il s’agit du Garçon triste. « Les gens disent de lui : ‘Il n’est pas du tout triste, il a tant d’énergie’ », rapporte la chanteuse.

Un constat avec lequel elle n’est pas d’accord. « Je crois, moi, que les personnes qui vivent dans cette espèce d’énergie comme lui, dans cette espèce d’incandescence, toujours en action, toujours dans un mouvement, ne peuvent pas s’arrêter et s’approcher de leur tristesse en fait, car elle leur serait fatale », explique-t-elle. Et d’analyser : « On ne les imagine jamais dans leur tristesse, dans la mélancolie ou la nostalgie. On ne les voit jamais se pencher ou s’apitoyer sur eux-mêmes et, au contraire, on dirait qu’ils transforment toutes les tristesses en une envolée. C’est ainsi que j’ai écrit Le Garçon triste pour lui. C’est ce que je sens et ce que j’aime chez lui. Il est le contraire de ce qu’il semble être ». En revanche, elle ne dévoile pas ce que le principal concerné pense de cette projection.

Avec Voici



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : le gang voleur de 46 bœufs dans l’Avé, arrêté

Liban : la démission du Premier ministre « est une trahison »