in

Coronavirus : la Chine teste un taxi-drone volant pour transporter les personnes atteintes

Plusieurs innovations ont déjà vu le jour depuis l’apparition du coronavirus en Chine.

Cette fois, il s’agit d’un taxi drone volant baptisé EHang 216, conçu par la société EHang et testé lors d’exercices antiépidémiques.

CoronaCoin : cette cryptomonnaie du coronavirus prend de la valeur avec la propagation du virus

EHang 216 aurait effectué 15 km de vols sans charge utile d’un bout à l’autre de Hezhou, à une vitesse d’environ 90 km/h.

Au cours des exercices de prévention et de contrôle de l’épidémie de coronavirus, le taxi biplace a transporté sur 4 kilomètres des médicaments, de la place centrale de Hezhou sur le toit d’un hôpital de 25 étages, avant de regagner son point de départ.

Selon la société, il aurait ensuite fait en aller-retour, un vol avec à son bord Edward Xu, le directeur exécutif pour la stratégie d’EHang.

SpaceX d’Elon Musk signe un accord pour envoyer des touristes dans l’espace

Cet engin est très pratique et sera d’une grande utilité dans la lutte contre ce virus qui ne cesse de s’étendre.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé le 28 février que le covid-19 a occasionné 2.791 décès sur 83.652 personnes contaminées dans au moins 51 pays. Le bilan actuel en Chine fait état de 79.394 personnes contaminées et 2.838 décès.



Kylie Jenner expose ses courbes dans un minuscule bikini noir pendant ses vacances aux Bahamas

Jackie Chan atteint de coronavirus ? L’acteur brise le silence