in ,

Coronavirus : voici la liste des pays autorisés à entrer dans l’UE en juillet

Annoncée depuis le début de ce mois, une première liste des pays dont les ressortissants sont autorisés à entrer en Europe à partir du 1er juillet est connue. Cette liste a été élaborée lors d’une réunion des ambassadeurs des pays de l’UE et de l’espace Schengen ce vendredi soir.

Whatsapp Pay : coup dur pour Mark Zuckerberg, une semaine après le lancement du service au Brésil

Plusieurs capitales européennes ne se sont pas encore prononcées, mais elles ont jusqu’au samedi 18h00 pour donner une réponse, selon plusieurs sources européennes, après quoi la présidence croate de l’UE décidera de la marche à suivre.

Les pays dont les ressortissants seront autorisés à entrer en Europe, selon le projet de liste, sont les suivants : Cité du Vatican, Monaco, Monténégro, Andorre, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Ukraine, Albanie, Turquie, Kosovo, République populaire démocratique de Corée, Turkménistan, Vietnam, Chine, Thaïlande, Myanmar, Mongolie, Japon, Corée du Sud, Géorgie, Bhoutan, Liban, Indonésie, Ouzbékistan, Inde, Tadjikistan, Kazakhstan, Palau, Nouvelle-Zélande, Australie, Dominique, Bahamas, Sainte-Lucie, Uruguay, Jamaïque, Cuba, Guyane, Paraguay, Venezuela, Nicaragua, Costa Rica, Canada.

Pensant voler un simple portable, ils mettent la main sur un smartphone du ministère français de la Justice

Sont aussi admis les voyageurs africains d’Angola, de Tunisie, de Namibie, d’Ouganda, de Mozambique, de Maurice, de la Zambie, du Rwanda, d’Éthiopie, du Maroc, de l’Algérie, et de l’Égypte.

A ceux-ci, s’ajoute la Chine, sous condition de réciprocité, c’est-à-dire à condition qu’elle accueille sur son sol les voyageurs venant de l’UE, selon une source diplomatique.

Patrick Balkany filmé en train de mettre la main aux fesses d’une femme, les internautes scandalisés (Video)

Comme prévu, les Etats-Unis seront donc bien touchés par le « travel ban » européen. A l’instar du pays de Trump, le Brésil figure sur la liste des exclus.

Si le contrôle des frontières reste une compétence de chaque État, l’UE s’efforce de se coordonner le plus possible sur la question des voyageurs à autoriser sur son sol, en raison de la libre circulation qui reprend dans l’espace Schengen, avec la levée des restrictions décidées pour lutter contre le coronavirus.

Coronavirus : des prostituées arrêtées après avoir « perturbé » le confinement des voyageurs suspects placés en confinement

Les voyages non essentiels vers l’UE sont interdits depuis la mi-mars. Cette mesure doit être levée progressivement à partir du 1er juillet, en privilégiant les visiteurs venus de pays dont la situation épidémiologique est semblable à celle de l’UE, où la pandémie a reflué, voire meilleure.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Côte d’Ivoire : le pays découvre son super héros sous les pluies diluviennes

Meghan Markle et Harry : Elisabeth II, aurait-elle accepté ce mariage à cause du métissage ?