Saham

La très talentueuse chanteuse ivoirienne, Tina Glamour, a été très affectée par la mort brutale de son fils, Ange Didier Houon alias Dj Arafat, survenue le 12 août dernier à la suite d’un grave accident de moto. Bien qu’ayant été au coeur de nombreuses polémiques après cette disparition, force est de reconnaître que cette dame âgée de 55 ans vit difficilement le décès de son unique garçon.

Lutte contre le terrorisme au Sahel : l’UEMOA projette de mobiliser des troupes dans les zones frontalières

GTA

”Vous n’imaginez pas la douleur que je ressens lorsque je regarde les vêtements et les autres affaires de mon fils et que je me rends compte qu’il n’est plus là. Plus les jours passent, plus la douleur est grande”, avait déclaré Logbo Valentine dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Cependant Tina Glamour qui essaie tant bien que mal de faire passer cette grande douleur, a ajouté une autre corde à son arc.

En plus d’être une excellente chanteuse, la mère de Dj Arafat a fait son entrée dans le cinéma. En effet, elle a été cooptée pour un rôle dans un film ivoirien intitulé ”Les larmes de l’amour”.

Dj Arafat : Tina Glamour porte de graves accusations contre Kpatcha et Agban

Orabank

Une affiche de cette production cinématographique sur laquelle on reconnaît ”la grand-mère de la Chine”, circule déjà sur les réseaux sociaux.

Ce qui réjouit de nombreux ivoiriens qui souhaitent voir la mère de Dj Arafat passer à autre chose après le décès de son fils. Tina Glamour a récemment reçu les clés de la villa que lui avait promise le père spirituel du Beerus Sama.

Tina Glamour : Voici pourquoi le père de DJ Arafat ne voulait pas qu’elle devienne chanteuse

”Je suis dans une joie immense. Je tiens à remercier le ministre Hamed Bakayoko, un grand homme de parole, qui a toujours cru en Ange Didier Houon, mon enfant Dj Arafat. Et aujourd’hui, il est venu essuyer mes larmes financières parce qu’une maison, ce n’est pas rien. J’ai tellement payé les loyers pendant des années, et Dieu m’a fait grâce en touchant le coeur de ce monsieur… J’ai reçu les clés de ma villa. Les gens avaient mis la charrue avant les bœufs mais je suis une personne qui n’aime pas exposer tout ce qui m’est privé. Mais c’est trop beau. Je dois partager cela. Vous voyez, le ministre n’était pas obligé de le faire mais il m’a demandé ce que je voulais. Je ne suis pas en âge de porter la canne mais aujourd’hui, j’ai un chez moi grâce au ministre Hamed Bakayoko”, s’était réjouie Tina Glamour.

Avec Afrique-sur7

Orabank