Credit Photo : DR

COVID-19 en Inde : conséquences sur la délivrance des visas

Pour faire face à la pandémie de coronavirus, le gouvernement indien avait déclaré la fermeture des frontières aux ressortissants étrangers, ainsi que la suspension des demandes de visa pour l’Inde en mars 2020.

En raison de la réduction du nombre de cas de COVID-19 et de l’avancée de la campagne de vaccination en Inde, les autorités ont annoncé leur intention de rétablir progressivement le système de visa électronique indien.

Suspension des visas et fermeture des frontières

En mars 2020, l’Inde a suspendu la majorité des visas pour et pris une série de mesures pour faire face à la crise sanitaire. Les frontières indiennes ont été fermées aux voyageurs internationaux, y compris aux personnes titulaires d’un visa délivré avant l’entrée en vigueur des restrictions.

Les vols vers l’Inde depuis l’étranger ont également été suspendus, à l’exception de vols assurant l’organisation de missions humanitaires, de rapatriement et de secours.

Quelques mois plus tard, en juillet 2020, une « bulle aérienne » a été mise en place entre l’Inde et certains pays partenaires ont créé un corridor aérien sûr (une « bulle aérienne ») pour les passagers autorisés à se rendre sur le territoire indien.

Reprise progressive de la délivrance des visas

Le 1er avril 2021, les autorités indiennes ont pris la décision de restaurer progressivement le service de demande de visa en ligne, initialement sans compter le visa touristique.

Depuis cette annonce, les voyageurs d’affaires ainsi que les personnes souhaitant suivre un traitement médical en Inde peuvent à nouveau obtenir un visa et entrer dans le pays pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Accueil des touristes étrangers à partir du mois d’octobre

Après plus d’un an et demi de suspension, l’Inde a annoncé la reprise de la délivrance du visa touristique et la réouverture de ses frontières aux touristes internationaux à compter du 15 octobre 2021.

Les visas touristiques en cours de validité délivrés avant cette date resteront toutefois suspendus. Les touristes étrangers souhaitant visiter l’Inde devront donc demander un nouveau visa avant leur départ.

La reprise du tourisme se fera de manière progressive. Les voyageurs étrangers se rendant en Inde à bord de vols affrétés seront les premiers à être autorisés à entrer dans le pays.

À partir du 15 novembre 2021, les touristes étrangers voyageant en Inde par le biais de vols commerciaux réguliers et d’autres types de vols pourront à leur tour se rendre sur le territoire indien.

Un demi-million de visas gratuits pour favoriser la relance

Le secteur du tourisme, représentant environ 10 % du PIB de l’Inde, a été fortement touché par la crise sanitaire de ces 18 derniers mois. Pour favoriser la relance, la ministre indienne des Finances, Nirmala Sitharaman, a annoncé la délivrance de 500 000 visas touristiques gratuits en juin dernier.

Cette mesure, visant à attirer les touristes internationaux, devrait être applicable jusqu’en mars 2022, ou jusqu’à l’expiration du quota si tous les visas sont délivrés avant cette date. Chaque touriste ne pourra bénéficier de ce régime exceptionnel qu’une seule fois pour un séjour de maximum 30 jours.

Cependant, le gouvernement indien n’a pas encore confirmé l’application de cette mesure depuis l’annonce de la réouverture des frontières. Les modalités devraient être communiquées d’ici peu.

Exigences pour les voyageurs en Inde

En plus de leur visa, les voyageurs autorisés à entrer en Inde doivent présenter la preuve d’un résultat négatif à un test RT-PCR réalisé dans les 72 heures précédant le départ. Un deuxième test COVID-19 sera administré à l’arrivée.

Les passagers ayant séjourné dans un pays où circule un « variant préoccupant » de COVID-19 au cours des 14 derniers jours doivent se placer en quarantaine à domicile pendant 7 jours à leur arrivée en Inde. Un test doit être effectué à la fin de la période de quarantaine.

Accueil des touristes étrangers à partir du mois d’octobre

Après plus d’un an et demi de suspension, l’Inde a annoncé la reprise de la délivrance du visa touristique et la réouverture de ses frontières aux touristes internationaux à compter du 15 octobre 2021.

Les visas touristiques en cours de validité délivrés avant cette date resteront toutefois suspendus. Les touristes étrangers souhaitant visiter l’Inde devront donc demander un nouveau visa avant leur départ.

La reprise du tourisme se fera de manière progressive. Les voyageurs étrangers se rendant en Inde à bord de vols affrétés seront les premiers à être autorisés à entrer dans le pays.

À partir du 15 novembre 2021, les touristes étrangers voyageant en Inde par le biais de vols commerciaux réguliers et d’autres types de vols pourront à leur tour se rendre sur le territoire indien.

Un demi-million de visas gratuits pour favoriser la relance

Le secteur du tourisme, représentant environ 10 % du PIB de l’Inde, a été fortement touché par la crise sanitaire de ces 18 derniers mois. Pour favoriser la relance, la ministre indienne des Finances, Nirmala Sitharaman, a annoncé la délivrance de 500 000 visas touristiques gratuits en juin dernier.

Cette mesure, visant à attirer les touristes internationaux, devrait être applicable jusqu’en mars 2022, ou jusqu’à l’expiration du quota si tous les visas sont délivrés avant cette date. Chaque touriste ne pourra bénéficier de ce régime exceptionnel qu’une seule fois pour un séjour de maximum 30 jours.

Cependant, le gouvernement indien n’a pas encore confirmé l’application de cette mesure depuis l’annonce de la réouverture des frontières. Les modalités devraient être communiquées d’ici peu.

Exigences pour les voyageurs en Inde

En plus de leur visa, les voyageurs autorisés à entrer en Inde doivent présenter la preuve d’un résultat négatif à un test RT-PCR réalisé dans les 72 heures précédant le départ. Un deuxième test COVID-19 sera administré à l’arrivée.

Les passagers ayant séjourné dans un pays où circule un « variant préoccupant » de COVID-19 au cours des 14 derniers jours doivent se placer en quarantaine à domicile pendant 7 jours à leur arrivée en Inde. Un test doit être effectué à la fin de la période de quarantaine.

Enfin, tous les visiteurs à destination de l’Inde doivent compléter le formulaire d’auto-déclaration Air Suvidha avec leurs informations personnelles et des détails de leur voyage.

Restrictions et mesures sanitaires en Inde

Les commerces non essentiels (hôtels, restaurants, bars, magasins) sont désormais ouverts en Inde, avec une capacité d’accueil réduite pour permettre le maintien de la distanciation sociale. Les boîtes de nuit restent fermées jusqu’à nouvel ordre.

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics, les lieux clos et les transports en commun dans l’ensemble du pays.

Les restrictions relatives aux rassemblements, ainsi que d’autres mesures sanitaires, peuvent varier d’un État indien à l’autre et être revues en fonction de l’évolution de la pandémie.

Il est donc recommandé aux voyageurs de consulter les restrictions les plus récentes avant leur départ en Inde.

Plus d'articles
PSG : Messi a-t-il tenté de truquer le mercato avec Neymar ?