Le FBI et l’agence de lutte anti-corruption du Nigeria ont annoncé mardi avoir intensifié leurs opérations conjointes contre des réseaux de cybercriminalité nigérians. C’est l’information rapportée par le site d’information Africanews.

Lire aussi : Elim. Euro : Un Cristiano Ronaldo ‘monstrueux’ signe un triplé face à la Lituanie !



Un “nombre conséquent” des 77 suspects de cybercriminalité identifés par le FBI et transmis au Nigeria ont été arrêtés au cours d’opérations menées de mai à septembre, selon la Commission nigeriane des crimes économiques et financiers (EFCC).

167 autres Nigerians, supectés d’autres fraudes informatiques, ont en outre été arrêtés depuis août. “Nos efforts de coordination EFCC/FBI ont enregistré des résultats extraordinaires”, s’est réjoui Mohammed Abba, porte-parole de l’EFCC au cours d’une conférence de presse commune à Lagos avec un représentant du FBI, Ahamdi Uche.

Lire aussi : Togo : 9 Nigérians cybercriminels arrêtés par la police

M. Abba a précisé que lors de ces opérations, des sommes en liquide, en dollars et en nairas (monnaie nigeriane), avaient également été retrouvées pour un montant total équivalent à 383.000 euros.

Le Nigeria est notoirement connu pour être l’un des pays abritant le plus de cybercriminels en Afrique.

Lire aussi : [Dernière minute] Les obsèques de Robert Mugabe seraient reportées sine die !

Le FBI et les autorités nigérianes, ainsi que celles d’autres pays, ont commencé à collaborer étroitement en mai pour lutter contre la cybercriminalité et ses réseaux, actifs aux Etats-Unis.