Darmanin promu ministre de l’Intérieur : quid de la plainte pour viol ?

Bien que Gérald Darmanin est nommé ministre de l’Intérieur, la plainte pour viol à son encontre n’est « pas un obstacle », a appris l’AFP auprès de l’entourage du Président.

France : le ministre de l’Intérieur annonce l’abandon d’une méthode d’interpellation controversée

La plainte pour viol visant le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin semble évoluer « dans le bon sens » et cette plainte « n’a pas fait obstacle » à la promotion d’un ministre qui « aspirait à plus », a indiqué lundi 6 juillet l’entourage du Président.

« Il semble que les choses vont dans le bon sens », a déclaré cette source sans autre précision. L’Élysée ne fait « jamais de commentaires sur les affaires en cours », a cependant ajouté cette source.

Le Maroc se lancerait dans le traçage numérique des personnes atteintes par le Covid-19

Jusqu’ici ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin « aspirait à plus » et « il incarne l’ordre républicain, une priorité du gouvernement », explique l’entourage du Président, cité par l’AFP.

Plus d'articles
Juventus : Cristiano Ronaldo déjà dans l’histoire de la Serie A