Alors qu’il a vu sa mère se faire frapper par son compagnon, l’enfant a saisi un couteau. L’homme violent, jugé en comparution immédiate par le tribunal des Sables-d’Olonne, en France, a été condamné à trois ans de prison ferme, ce mercredi 18 septembre.

Lire aussi : Fermeture frontière Nigeria-Benin : le plaidoyer de Dangote en faveur du Bénin et du Niger



« Il va me tuer, il va me tuer »

L’homme, sans travail, vivait jusqu’ici au domicile de sa compagne avec les deux enfants de cette dernière. Il y a un peu plus d’une semaine, le mardi 10 septembre 2019, il se montre une nouvelle fois violent. « Madame s’est mise à hurler en disant : il va me tuer, il va me tuer. »

C’est à ce moment-là que le petit garçon, âgé de « 8-9 ans» , sort de sa chambre. Sa sœur, jeune adolescente, est au feu d’artifice qui clôture la Foire des minées. « Il voit sa mère se faire frapper et il essaie de les séparer. N’y arrivant pas et étant bousculé par monsieur, il prend un couteau. » Il assène deux coups au compagnon de sa mère, l’un dans le bas du dos et l’autre dans le torse.

Lire aussi : Burkina : au moins 5 soldats tués dans un embuscade ce vendredi

L’enfant ne devrait pas être poursuivi

L’enfant court alors chez les voisins, l’homme sort lui aussi et appelle les secours. Ce dernier, pris en charge par les pompiers, est transporté au CHU de Nantes. Sorti mardi 17 septembre, « il a été placé en garde à vue à la gendarmerie et déféré pour des violences ». La femme, frappée à la tête à coups de poing, a été vue par un médecin. Les violences ont entraîné une interruption totale de travail de dix jours.

Jugé ce mercredi 19 septembre en comparution immédiate au tribunal des Sables-d’Olonne, l’homme a été condamné à cinq ans de prison, dont trois ans ferme et deux ans avec sursis. Il a été incarcéré le jour même à la prison de La Roche-sur-Yon.

Le garçon, quant à lui, a retrouvé « sa mère chez eux ». Il ne devrait pas être poursuivi pour les coups de couteau.

 

Avec Ouest-France