Aliko Dangoté est favorable à la réouverture des frontières nigérianes. Le richissime homme d’affaires a plaidé auprès du gouvernement fédéral à l’avantage du Bénin et du Niger.

C’est à l’occasion de sa réaction sur la formation d’une nouvelle équipe économique par le Président Muhammadu Buhari, que Dangoté a abordé la fermeture des frontières nigérianes.



Lire aussi : Burkina : au moins 5 soldats tués dans un embuscade ce vendredi

Selon le site nigérian legit.ng, le président du groupe Dangoté a recommandé au gouvernement fédéral de dialoguer avec le Bénin et le Niger sur les termes de la coopération.

« Nous pouvons maintenant nous asseoir et fixer les règles sur la manière de gérer la frontière car nous ne pouvons évidemment pas permettre que des activités de contrebande tuent nos industries. De toute évidence, nous voulons créer plus d’emplois, mais si nous permettons à la contrebande d’éliminer nos industries de la même manière qu’elle a éliminée le secteur du textile, nous aurons évidemment des problèmes » , a déclaré le richissime homme d’affaires.

Lire aussi : Togo : le ministre Yark appelle les policiers à laisser de côté les ‘brochettes’

L’homme estime, par ailleurs, que la République du Bénin n’a aucune raison d’autoriser le riz étuvé de pénétrer sur son territoire parce que les béninois ne mangent pas de riz étuvé mais du riz blanc. C’est pourquoi, il recommande entre autre, l’interdiction  de riz étuvé en transit vers le Bénin pour protéger des millions d’agriculteurs et créer davantage d’emplois.

Beninwebtv avec legit.ng