in ,

Emmanuel Macron : sa phrase ultra vulgaire sur un sujet qui l’agace particulièrement

En France, mis à part la gestion de la pandémie de coronavirus, le calendrier électoral divise plus d’un.

Pourquoi les hommes n’aiment-ils pas recevoir de cadeaux de la part des femmes dans les relations amoureuses ?

Selon L’Opinion, le jeudi 25 juin 2020, Emmanuel Macron a fait part de sa colère face à “un président d’exécutif local”, à travers une phrase d’une vulgarité surprenante.

Le chef de l’État a tenu une réunion le 25 juin 2020 avec les présidents des groupes politiques à l’Assemblée nationale dont le but est de reporter les élections régionales de mars 2021 à une date ultérieure, idéalement après 2022. 

Alors que le chef de l’État veut, avant tout, privilégier la relance économique sur laquelle les élections pourraient avoir un impact à ses yeux, du côté de ses opposants, l’argument économique ne convainc pas.

Covid-19 / Côte d’Ivoire : Ouattara et son Conseil national de sécurité prorogent l’état d’urgence

Face à “un président d’exécutif local”, selon l’Opinion, l’homme politique a fait part de son agacement en une phrase d’une vulgarité étonnante. “Quand on est cocu, on ne paie pas la chambre”, a ainsi lancé le locataire de l’Élysée, lui qui est déjà menacé par l’émergence d’un mouvement populaire, prêt à lui faire opposition en 2022.



Édouard Philippe : pourquoi sa femme, Édith Chabre, ne se fait jamais voir en public ?

Le rachat de l’Olympique de Marseille par des Saoudiens se précise ; l’intéressé sort du silence

Le rachat de l’Olympique de Marseille par des saoudiens se précise ; l’intéressé sort du silence