Quelles sont les villes les plus attractives en terme d’emploi et de prix de l’immobilier? Dans un classement « work & live » révélé par Le Parisien et Europe 1, le site de recherche d’emploi Jobijoba et la plateforme d’immobilier meilleurtaux.com font les comptes.

Comment payer son billet d’avion moins cher? 10 conseils



Ce baromètre, lancé il y a trois ans, s’est penché en 2019 sur le cas de trente villes. Dans chacune d’elles, le taux d’offres d’emploi en CDI a été comptabilisé et rapporté au nombre d’habitants. Il a ensuite été rapporté au pouvoir d’achat immobilier.

Le baromètre constate une augmentation du nombre de propositions d’embauches dans toutes les villes. Deuxième enseignement: ce ne sont ni les plus grandes villes, ni les plus «à la mode» qui caracolent en tête du classement. Selon les critères examinés, Besançon est ainsi la ville la plus attractive de France, suivie d’Orléans, puis de St-Etienne, de Grenoble et de Rouen. Viennent ensuite Lyon à la sixième place, puis Strasbourg, Metz, Caen et Clermont-Ferrand.

S’estimant ‘très mal traité’, Donald Trump déménage sa résidence

« Ces villes moyennes ne sont jamais citées dans les sondages sur les rêves des Français et, pourtant, c’est là que l’on trouve plein d’emplois, tout en ayant la possibilité d’y faire vivre une famille de façon confortable » note Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux auprès du Parisien.

Lille, qui était seconde du classement en 2018, a dégringolé à la 14e place. Si son marché immobilier n’a pas connu de grands changements, la capitale des Flandres a des faiblesses du côté de l’emploi. Lyon est en revanche la ville la plus dynamique en terme d’emploi puisque le taux d’offres en CDI, ramené à 100 habitants, est de 24%.

Doing Business 2020 : le Togo, 3e pays le plus réformateur au monde

Le «nombre de m² accessibles», calculé dans le baromètre à partir du salaire moyen par ville, des taux d’intérêt pratiqués et du prix de l’immobilier, est également un précieux indicateur. Il évalue ainsi qu’un habitant de Besançon a, selon ces critères, accès à 74m², là où un habitant d’Orléans peut espérer avoir 67m². Les habitants de St-Etienne sont très bien lotis: ils peuvent, avec un salaire moyen, obtenir 114m² selon le baromètre. C’est à la 26e position que l’on retrouve Paris. La capitale, est largement plombée par ses prix immobiliers.