in

Etats-Unis / Présidentielle : accusés de parti pris, les patrons de Facebook et Twitter vont être auditionnés

Ce jeudi 22 octobre, aux Etats-Unis, une audition des patrons de Facebook et Twitter a été votée par les sénateurs républicains. Ils sont accusés de parti-pris pour avoir limité le partage d’articles controversés sur le démocrate Joe Biden, rival de Donald Trump à l’élection présidentielle du 3 novembre. 

La date du témoignage des deux dirigeants n’a pas été déterminée. Les 12 membres républicains du comité judiciaire du sénat, dirigé par le sénateur de Caroline du Sud Lindsey Graham, se sont prononcés en faveur d’une audition de Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook et de Jack Dorsey, le patron-fondateur de Twitter.

Malgré l’abstention des démocrates, M. Graham a estimé qu’il y avait « un grand intérêt pour le camp opposé à faire venir des responsables de réseaux sociaux pour qu’ils répondent à des questions sur leurs plateformes ». Twitter et Facebook se sont attirés les foudres de Donald Trump et de ses alliés pour avoir restreint l’accès à des articles du tabloïd New York Post contenant de prétendus e-mails se trouvant sur un ordinateur d’Hunter Biden, le fils du candidat démocrate à la Maison Blanche.

Les 2 hommes seront interrogés sur la Section 230 du « Communications Decency Act », considérée comme la pierre angulaire de la liberté d’expression en ligne par certains, mais comme un moyen trop facile pour les plateformes de ne pas prendre leurs responsabilités par d’autres. 




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Emma Roberts : l’actrice en guerre avec sa mère sur Instagram

Togo : fin de mission pour l’ambassadeur d’Egypte Hussein Hossam