Football : Il blesse un partenaire pour être appelé en pro

Pour devenir footballeur professionnel, il faut être prêt à réaliser de nombreux sacrifices et disposer d’une certaine part de chance. Encore faut-il se défaire de la concurrence exacerbée. Pour y parvenir, certains sont prêts à aller très loin. C’est le cas de Tom Brewitt.

Ce défenseur central anglais a volontairement blessé l’un de ses partenaires à l’entraînement afin d’être appelé avec l’équipe première de Liverpool. L’intéressé a lui-même révélé l’anecdote dans l’émission Football Journeys Podcast.

Les faits remontent au début de janvier 2016. Jürgen Klopp, qui dispute sa première saison en tant qu’entraîneur des Reds, doit faire face à plusieurs absences en défense centrale pour affronter Exeter City en Coupe. Cela le contraint à piocher au sein de l’équipe U23. Tom Brewitt voit alors l’opportunité de réaliser son rêve et ne veut en aucun cas laisser passer sa chance. «Je voulais désespérément jouer pour Liverpool et c’est tout ce que je voulais faire. Si cela signifiait blesser quelqu’un ou ruiner une relation avec un coéquipier, j’allais le faire.»

En concurrence avec un certain Dan Cleary, il prépare un plan machiavélique pour l’éloigner des terrains. «C’était lui ou moi, alors je l’ai poursuivi à l’entraînement, raconte-t-il. Je me suis mis à côté de lui lors des matches et je l’ai taclé. Je n’essayais pas de le blesser gravement, mais de le blesser suffisamment pour qu’il soit hors jeu et que je joue. C’était un mauvais tacle. Je le savais, je l’ai fait exprès et je n’en suis pas incroyablement fier. Je n’en ai pas honte non plus, parce que dans ma tête, c’était moi ou lui.»

Brewitt est parvenu à ses fins et Cleary a été contraint d’utiliser des béquilles durant deux semaines. Mais le sort a décidé de rééquilibrer les choses: quelques jours avant la rencontre tant attendue, Brewitt a été victime d’une commotion cérébrale et n’a pas pu être appelé avec les professionnels.

Face aux révélations de son ancien coéquipier, Cleary a réagi amèrement sur les réseaux sociaux: «Le karma fonctionne toujours à fond dans le football. Souffler la bougie de quelqu’un d’autre ne fait pas briller la vôtre.»

À l’arrivée, les deux joueurs ont quitté Liverpool sans être apparus une seule fois en match officiel avec l’équipe fanion. Aujourd’hui, Brewitt est sans club après avoir été libéré par Morecambe (D4 anglaise) cet été. De son côté, Cleary évolue depuis deux saisons à Dundalk (D1 irlandaise), engagé en Ligue Europa cette saison.

Plus d'articles
Togo : quand l’ambassadeur de l’Egypte s’en va « les larmes aux yeux »