in

Huawei annonce la 5G « made in Europe »

Le dirigeant de Huawei pour l’Europe a annoncé mardi que le géant Chinois des télécommunications allait installer « des unités de production » sur le continent européen, alors que le groupe tente de lutter contre la pression américaine sur les pays du bloc pour y interdire l’entreprise.

Déçu par le déploiement de la 5G, le Japon se lance déjà dans la 6G

« Huawei est plus engagé que jamais vis-à-vis de l’Europe », a déclaré Abraham Liu, vice-président du groupe pour l’Europe, lors d’une réception organisée à l’occasion du Nouvel An chinois à Bruxelles.

« Nous avons décidé d’implanter des unités de production en Europe afin que nous puissions vraiment avoir la 5G pour l’Europe conçue en Europe », a-t-il ajouté, se félicitant à l’idée de « passer les vingt prochaines années ici ».

Coronavirus : « la situation est grave mais la Chine peut  remporter la bataille », rassure Xi Jinping

Cette annonce intervient quelques jours seulement après que l’UE a ouvert partiellement la porte à Huawei.

L’UE a publié ce mercredi une série de recommandations strictes pour le déploiement du réseau 5G en Europe afin de prévenir tout « risque pour la sécurité », sans toutefois bannir Huawei soupçonné d’espionnage par les Américains. Ces recommandations, concoctées par les Etats membres de l’UE et l’exécutif européen, préconisent « des restrictions pertinentes pour les fournisseurs considérés comme présentant un risque élevé », sans nommer aucune entreprise.

Coronavirus : la lettre de Kim Jong Un à Xi Jinping

La publication de ces mesures non-contraignantes pour les 27 Etats membres de l’UE succédait au feu vert partiel du gouvernement britannique à la participation de Huawei à son propre réseau 5G.



Bientôt, les avions sans fenêtres permettront aux passagers de voir le monde qui les entoure

L’ANVT recrute des volontaires pour des missions en France

Togo : l’ANVT recrute pour des missions en Allemagne (5 février 2020)