in ,

Il s’offre une Lamborghini avec l’argent d’un programme fédéral anti-Covid

Les procureurs généraux ont accusé lundi 27 juillet un homme de 29 ans, résidant à Miami en Floride, d’avoir obtenu frauduleusement près de quatre millions de dollars du programme de protection des chèques de paie et utilisé une partie pour acheter une voiture de sport Lamborghini, annonce le département américain de la Justice sur son site.

L’énorme cachet attendu par 6ix9ine pour son concert en ligne

Lors de son arrestation, des agents fédéraux ont saisi la voiture d’une valeur de 318.000 dollars (272.000 euros) et 3,4 millions de dollars sur ses comptes bancaires.

Selon des documents judiciaires, l’intéressé a demandé 13,5 millions de dollars en prêts de protection de chèque de paie au nom de différentes entreprises contenant de fausses déclarations sur les dépenses salariales des employés qui n’existaient pas ou gagnaient moins que ce qu’il prétendait leur verser.

« La banque a approuvé 3,9 millions de dollars de prêts. Quelques jours après avoir reçu l’argent, il a acheté une Lamborghini Huracan 2020 qu’il a enregistrée conjointement à son nom et au nom de l’une de ses entreprises. Les semaines suivantes, il n’a effectué aucun paiement salarial, mais a acheté des produits et des services de luxe chez des détaillants et des centres de villégiature de Miami », expose le communiqué.

Programme de bourse Étudier un Master en Europe 2020/2021

Le programme de protection des chèques de paie a été promulgué dans le cadre du projet de loi d’assistance contre les coronavirus de la loi CARES. Il a été adopté par le Congrès puis signé par Donald Trump en mars.

Dans le cadre de ce programme de 670 milliards de dollars, des prêts sur 2 ans avec un taux d’intérêt de 1% sont proposés aux petites entreprises qui maintiennent leurs employés.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Real Madrid : Mariano Diaz testé positif au coronavirus

À peine remis du Covid-19, Bolsonaro reprend avec les bains de foule, sans masque