in ,

Italie : le ministre de l’éducation démissionne faute d’un budget pour son ministère

Le ministre italien de l’éducation, Lorenzo Fioramonti, a annoncé sa démission, car il n’a pas obtenu les fonds nécessaires, selon lui, pour améliorer le fonctionnement des établissements scolaires et universitaires.

Top 10 des sites les plus visités au monde… Les sites X ont la cote

Dans une lettre adressée au président du Conseil, Giuseppe Conte, il lui annonce qu’il jette l’éponge, car, rapporte la Radio France Internationale , le gouvernement a manqué de courage en refusant d’allouer 3 milliards d’euros pour les écoles et les universités. La somme prévue par la loi de budget 2020 se limite à peine 2 milliards.

Ardent défenseur de la cause verte, il avait annoncé l’introduction, dès la rentrée prochaine, de cours sur le réchauffement climatique dans les écoles et lycées. En outre, il voulait se battre pour une augmentation pérenne des financements du système éducatif, en Italie.

Tanzanie : gare aux hommes qui engrossent les élèves !

« J’ai accepté ma mission dans le seul but d’inverser de manière radicale la tendance qui, depuis des décennies, met l’école, la formation supérieure et la recherche italienne dans des conditions de grande souffrance », explique le ministre.

Peu après la formation du gouvernement en septembre, la ministre avait assuré qu’il démissionnerait si un minimum de trois milliards d’euros « nécessaires pour maintenir le système éducatif à flot » n’était pas affecté à son ministère dans le budget 2020.



Saham Ad

Ghana : la Chine offre 100 véhicules à la police

Togo : l’Association Action Accès Santé au chevet des enfants orphelins pour ‘offrir la vue à Noël’