in

La Casa De Papel : ces erreurs qui rendent le professeur “invincible”

La police, arrivera-t-elle à mettre la main sur le professeur de la série mythique de Netflix, La Casa de Papel ? Cette question est sur toutes les lèvres surtout depuis l’annonce de la saison 5 comme clap final de la série. 

Terminé le jeu du chat et de la souris, les aficionados du show espagnol sauront enfin qui de la police ou des braqueurs en ressortira vainqueur. 

Et si de nombreuses théories ont d’ores et déjà affluées sur les réseaux sociaux pour tâcher d’imaginer la suite, rien n’est certain !  Mais, on en serait pas là si la police n’avait pas fait les grosses bourdes suivantes.

Premièrement, la police aurait dû couper l’électricité dans le premier casse. C’est une erreur très souvent pointée du doigt par les fans de La Casa de Papel !  C’est une idée tout bête qui leur aurait pourtant permis d’empêcher les braqueurs de faire tourner la planche à billets, sans se mettre en danger. Sans compter que cela aurait également compliqué inexorablement la tâche des braqueurs, leur retirant un besoin essentiel en période de survie.

 Deuxièment, elle aurait dû penser à la création d’un barrage policier. C’est une autre grande erreur faite par la police dans La Casa de Papel. En effet, ne pas avoir choisi de préparer à l’avance un énorme barrage routier tout autour du quartier est une incohérence stratégique grave. Et pour cause, il était clair que le moment venu, les braqueurs allaient s’enfuir avec l’argent récolté. 

Et pour finir, l’abandon de l’idée du portrait-robot aurait pu aider la police. Cette dernière était à deux doigts d’attraper El Profesor dans la saison 2 grâce à un portrait-robot plus vrai que nature dessiné par un témoin oculaire. Pourtant, lorsque le croquis disparaît dans d’étranges conditions, ces derniers baissent totalement les bras et préfèrent suivre une nouvelle piste plutôt que de tenter d’approfondir celle-ci. 

Pourquoi n’ont-ils pas photocopié et stocké numériquement le portrait-robot dans un premier temps ? Pourquoi n’ont-ils pas ensuite demandé au témoin oculaire de revenir pour dessiner un second croquis ? En effet, il existe de nombreuses façons de rattraper cette bourde et pourtant aucune d’entre elles n’a été envisagée. Un vrai gâchis ! 




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Coronavirus : il est licencié par son patron parce qu’il est positif au Covid-19

Coronavirus : il est licencié par son patron parce qu’il est positif au Covid-19

Togo-Ceet : interruption de la fourniture de l’énergie électrique les 16, 17, 19 mai ; voici le programme

Togo / CEET : des perturbations annoncées sur le réseau électrique à Lomé ce dimanche