La Catalogne réclame l’abdication du roi d’Espagne après la « fuite tolérée » de son père

Lors d’une conférence de presse ce mardi 4 août, le président de la Généralité de Catalogne Quim Torra a demandé l’abdication du roi d’Espagne Felipe VI après la « fuite tolérée » de son père Juan Carlos Ier sous le coup d’une enquête du Tribunal suprême pour corruption.

Exil de Juan Carlos : la reine Sofia refuse de le suivre et marque leur séparation

Quim Torra exige également des explications du gouvernement espagnol « qui a permis, facilité et contribué à la fuite d’une personne à l’encontre de laquelle une enquête a été ouverte dans une affaire retentissante de corruption » et a demandé à cet effet au président du parlement régional Roger Torrent de convoquer une réunion extraordinaire pour discuter le départ de Juan Carlos et « fixer une position commune ».

Tout en faisant savoir via son avocat qu’il restait à la disposition du parquet, l’ex-président qui se trouve actuellement en République Dominicaine selon les médias, avait annoncé sa décision de quitter l’Espagne dans une lettre adressée à son fils, en faveur de qui il avait abdiqué en juin 2014. 

France : Emmanuel Macron défend son ministre de l’intérieur visé par des accusations de viol

Sputnik rapporte que le roi a retiré à son père une dotation annuelle du Palais royal évaluée à plus de 194.000 euros par an en mars et annoncé qu’il renonçait à l’héritage de celui-ci.

L’ex-souverain soupçonné d’avoir touché une commission sur la concession à un consortium d’entreprises espagnoles d’un contrat de 6,7 milliards d’euros pour la construction d’un train à grande vitesse entre La Mecque et Médine fait l’objet d’enquête par le parquet du Tribunal suprême espagnol depuis début juin. 

Plus d'articles
Victoire Biaku : « Je n’ai pas reçu 1 franc à The Voice. Tout ce que j’ai gagné, c’est un trophée »