in ,

La présidence du Togo en deuil ; le Secrétaire général Patrick Têvi Bénissan est mort

Faure Gnassingbé ainsi que l’ensemble de la présidence du Togo sont frappés par le deuil. Selon nos informations de sources concordantes, le Secrétaire général Patrick Têvi Bénissan est décédé dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 septembre.

Togo / Ghana : JJ Rawlings chez Faure Gnassingbé (photos)

Le décès, à l’âge de 60 ans, est survenu à Paris en France des suites d’une maladie.



Rwanda : Annoncé comme mort, Paul Kagamé fait son apparition

Il avait été nommé à ce poste en remplacement, en 2012, de l’ex-Premier ministre Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu alors nommé Premier ministre.

Parcours de l’homme

L’illustre disparu est né et a grandi à Lomé avant de partir en France continuer ses études au lycée Jean Perrin à Lambersart où il obtient son Bac. Il intègre alors le lycée St Geneviève de Versailles, pour préparer son entrée en école d’ingénieur. Il intègre ensuite l’Ecole nationale supérieure des Mines de Paris d’où il est diplômé ingénieur civil.

Togo : Après Ali Bongo, Faure Gnassingbé chez Dénis Sassou Nguesso

Il travaille successivement pour Schlumberger Oil Fields, Mc Donnell Douglas Information Systems et la Banque internationale du Luxembourg.

En 1992, il s’envole pour les Etats-Unis où il obtient un MBA de  Northwestern University, près de Chicago et s’oriente vers les domaines des banques et finance. Il travaille successivement à Lndres pour Bankers Trust, Deutsche Bank et Royal Bank of Scotland.

Togo : Ce que Faure Gnassingbé et le nouveau président de la BOAD, Serge Ekué, se sont dit

En 2010, il décide de rentrer au Togo comme consultant pour Star Finance International. Il est par la suite recruté par la Présidence de la République pour devenir le coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’investissement au Togo (TPIAC). Deux (2) ans après, il est nommé Secrétaire général de la présidence.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Amazon espionnerait ses livreurs sur les réseaux sociaux

Etats-Unis : Donald Trump accusé de contrefaçon