L’offre est ouverte aux candidatures jusqu’au 24 décembre. Buckingham Palace vient de publier une annonce en ligne qui suscite beaucoup d’intérêt : la reine Elizabeth II est à la recherche d’ un community manager pour gérer sa présence en ligne, ou plus exactement un Head of Digital Engagement («chef de l’engagement numérique »).

Entrepreneuriat : Les 10 secteurs d’avenir en Afrique

IFT

« Il faut savoir que le contenu sera vu par des millions de personnes. Il ne faudra jamais rester immobile et trouver de nouveaux moyens de maintenir la présence de la reine dans l’œil du public et sur la scène mondiale », est-il notamment écrit dans l’annonce, publiée cette semaine sur LinkedIn par le Palais de Buckingham.
Pour gérer les quelque 16 millions d’abonnés de la reine d’Angleterre sur ses différents comptes Twitter, Facebook, Instagram ou encore YouTube, le Palais de Buckingham propose un contrat à temps plein de 37,5 heures/semaine, du lundi au vendredi, pour 45.000 à 50.000 livres par an selon l’expérience, soit entre 35 à 39 millions de Fcfa. « Les repas sont pris en charge par le Palais », indique également l’annonce publiée sur LinkedIn.

TIC : voici comment disparaître d’Internet à 99,99% en 10 étapes

Samedi après-midi, près de 200 candidats avaient déjà répondu à cette offre d’emploi, très correctement rémunérée.

« La reine essaie d’être plus proactive dans sa relation avec Internet »

« Cet emploi est la reconnaissance du rôle que jouent les réseaux sociaux auprès de la famille royale qui tente de contrôler son image (…) Je crois que la reine essaie de trouver comment être plus proactive dans sa relation avec Internet. C’est cette illusion d’accès ou d’intimité qu’ils projettent », a expliqué au New York Times Arianne Chernock, professeure en histoire moderne du Royaume-Uni à l’université de Boston.

Au printemps dernier, le Palais de Buckingham avait déjà posté une annonce pour un poste de « chargé de communication numérique ».

Avec 20minutes