in

Le chauffeur trop pressé d’Emmanuel Macron condamné pour refus d’obtempérer

Un ancien chauffeur d’Emmanuel Macron a été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour « refus d’obtempérer », ce lundi. Il écope d’une amende de 500 euros et d’une suspension de son permis de conduire pour 4 mois.

« Nous sommes outrés de voir qu’un jeune président français aille trinquer avec des septuagénaires décriés et vomis par le peuple », Guillaume Soro

Selon les faits, le gendarme, âgé de 44 ans, Stéphane P. n’était pas en service lorsqu’il avait abusé de l’accélérateur de cette voiture banalisée du parc de la présidence. Après une longue journée, il venait de déposer Emmanuel Macron à l’Élysée, vers une heure du matin, avant de regagner son domicile. 

C’est pour rentrer plus vite chez lui, soutient son avocat, que le gendarme a alors roulé à vive allure au volant de cette Peugeot 107. Il a également fait usage du gyrophare situé à l’avant du véhicule pour griller plusieurs feux rouges.

Repérée par une patrouille de police, sa voiture est prise en chasse. Mais le gendarme aurait alors refusé de s’arrêter et a filé. Stéphane P. avait fini par échapper à la police, mais l’un des agents avait réussi à relever la plaque d’immatriculation du véhicule.

 

Real Madrid : Zidane victime d’un accident de voiture en se rendant à l’entraînement

Cette astuce a permis d’arrêter ce gendarme chargé de conduire des véhicules officiels et de lui faire assumer son forfait.



G5 Sahel : à Nouakchott, Roch Marc Kaboré passe le témoin à Mohamed Ould el-Ghazouani

Togo : Print Factory recrute (25 février 2020)