in

Coronavirus : Les prisonniers belges fabriquent des masques de protection

Les prisonniers Belges se sont lancés dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. Ils produisent des masques de protection.

Pour réaliser ce projet, l’administration pénitentiaire en Belgique avait lancé un appel pour avoir des machines à coudre. 

Coronavirus : un masque mal porté pourrait augmenter le risque d’infection

Plusieurs bonnes volontés et des entreprises ont répondu à cet appel en faisant des prêts ou des dons de machines à coudre.

« Nous commençons le travail avec les moyens que nous avons déjà. (…) Nul ne sait combien de temps cette production sera nécessaire » a confié précise la porte-parole, Kathleen Van De Vijver.

Les prisons ont également reçu l’aide d’enseignants professionnels. 

Facebook reporte le lancement de son application de rencontre en Europe

Les appareils reçus sont destinés à être répartis dans les prisons de BeverenMerksplasWortelRuiselede, Malines, Hasselt et Marche-en-Famenne. 

600 masques ont été produits en un jour dans l’atelier de couture de la prison d’Audenarde.

Coronavirus :L’Italie ferme ses écoles, et dans le monde on s’équipe

Lundi, la direction générale des établissements pénitentiaires des ateliers des prisons belges, a annoncé qu’un millier de masques avait déjà été produit. Ils seront distribués dès mardi au personnel pénitentiaire.

Outre un cas recensé à la prison de Mons qui est déjà hospitalisé depuis plus d’une semaine, trois membres du personnel, en l’occurrence, un agent à Mons, un médecin à Huy et un membre du personnel administratif à Hoogstraten sont aussi positifs.

Coronavirus au Bénin : 3 nouveaux cas confirmés ce lundi dont un élève de 18 ans

Une voiture anti-coronavirus dévoilée