Meghan Markle et Harry : les Sussex bientôt en Afrique ?

Alors que Meghan Markle et le prince Harry se préparaient à partir du Royaume-Uni, la Reine Elizabeth II avait trouvé une destination pour le couple. Cette dernière aurait permis d’éviter le Megxit et les scandales.

Dans son livre Battle Of Brothers, qui met en évidence les relations conflictuelles entre les princes William et Harry, le biographe royal Robert Lacey fait des révélations sur les mois qui ont précédé le Megxit. 

Selon l’écrivain, la reine Elizabeth aurait envisagé que les Sussex s’installent pour “un an ou deux” en Afrique du Sud. Loin de l’idée d’éloigner son petit-fils adoré, la souveraine voulait surtout lui permettre de vivre la vie “ordinaire” dont il rêvait tant d’après Gala.

Cette vie normale, la reine l’avait justement expérimentée pendant deux ans, entre 1949 et 1951, lorsque son époux le prince Philip servait comme officier de marine sur l’île de Malte. Face au mal-être du prince Harry, et pour éviter qu’il ne prenne une décision radicale, la reine Elizabeth était donc prête à leur offrir cette liberté. 

Les Sussex n’ont jamais caché leur amour pour le continent africain, et la rumeur a longtemps couru qu’ils pourraient s’installer en Afrique du sud ou dans un autre pays du Commonwealth. Mais au fil des mois, les difficultés n’ont cessé de s’accumuler pour les Sussex, et notamment pour Meghan qui a dû faire face à l’acharnement d’une partie des Britanniques et de la presse.

“C’était une immense opportunité, l’union interraciale de ces deux têtes d’affiche populaires, Harry et Meghan, représentait une chance unique de rapprocher la monarchie du peuple, des gens de toutes races et classes”, analyse Robert Lacey 

Plus d'articles
Stonebwoy : « La musique et les arts ne sont pas des sports, on ne peut pas… »